La femme d’argile et l’homme de feu d’Helene Wecker

9782221190913Résumé de l’éditeur : Lorsqu’elle se réveille en cette fin du XIXe siècle, Chava est enfermée dans une malle au fond d’un navire qui les emmène, elle et son nouveau mari, vers New York, loin de la Pologne. Faite d’argile, c’est une golème, créée par un rabbin qui s’est détourné de Dieu pour se consacrer à l’occultisme. Lorsqu’il se réveille, le djinn est violemment projeté sur le sol de l’atelier d’Arbeely, un artisan syrien. L’instant d’avant, c’est-àdire mille ans plus tôt, cet être de feu aux pouvoirs exceptionnels errait dans le désert. La golème et le djinn, fantastiques immigrés, se rencontrent au hasard d’une rue. Eux seuls se voient tels qu’ils sont réellement. Chacun sait que l’autre n’est pas humain. Tous deux incapables de dormir, ils se donnent rendez-vous une fois par semaine, la nuit, pour arpenter les rues de Manhattan, qu’ils découvrent avec émerveillement. Mais une menace plane sur eux. Le créateur de la golème, d’un âge très avancé, est prêt à tout pour échapper à la mort. Et il a vu ou se cachait le secret de la vie éternelle : à New York.

J’avoue avoir craqué sur ce roman pour sa très belle couverture, le résumé franchement mystérieux et les critiques américaines élogieuses. Le début est un peu particulier voire perturbant. En effet, l’auteur nous emmène en Syrie afin de nous expliquer l’histoire d’un djinn. On ne comprendre pas forcément où elle veut en venir ni où elle souhaite emmener son lecteur. C’est d’abord un peu flou le temps de s’adapter au contexte et de bien comprendre d’où viennent les protagonistes. L’auteur prend son temps pour mettre en place son intrigue, mais une fois bien installée le tout s’éclaircit et c’est un véritable régal. L’accélération du rythme du récit au moment de la chute est bien menée. Pour tout vous dire j’ai adoré cette fin. C’est histoire est l’occasion de nous balader dans New York. Les descriptions de cette ville sont superbes. Helene Wecker a su petit à petit me faire entrer dans son univers.

J’ai adoré suivre les deux personnages principaux, Chava et Ahmad, qui suivent un véritable parcours initiatique et sentimental. Ils sont hors du commun et tentent de s’adapter à la vie New-Yorkaise. Nous découvrons deux créatures qui doivent vivre sous forme humaine ainsi que leur quête pour s’adapter à un environnement qui n’est pas du tout le leur. Je me suis régalée à essayer de les comprendre, à découvrir leur dilemme et leur peur, à voir la façon dont ils allaient s’en sortir. Je me suis également terriblement attachée à tous les habitants de Little Syria et à tous ceux que j’ai croisé. Helene Wecker ne cache pas le message profond de son roman. C’est une histoire de tolérance, d’acceptation d’autrui dans ce qu’il a de différent mais aussi parfois de crainte de l’autre. Ce roman se déroulant à la fin du XIXe siècle s’inscrit totalement dans notre actualité. Le mélange de culture juive et d’islam montre que la possibilité de vivre ensemble et en bonne intelligence est possible.

Un superbe roman qui m’a appris beaucoup à propos de différentes cultures. C’est aussi une belle histoire d’amour teintée de fantastique et de magie. Les quelques longueurs du début sont vite oubliées face aux différents messages que l’auteur a su parfaitement insérer dans son récit.

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle.

Vous aimerez aussi découvrir :

  • Aristotle and Dante discover the secrets of the universe de Benjamin Alire Sáenz
  • MaddAddam de Margaret Atwood
  • Mémoire d’elles de T. Greenwood

Fanny

Publicités

8 commentaires sur « La femme d’argile et l’homme de feu d’Helene Wecker »

  1. J’avais repéré cette magnifique couverture mais j’ignorais toue de l’histoire. Même si je ne suis pas fan du côté « fantastique » j’avoue qu’ici je ne pense pas que ça pourrait poser problème…Merci pour ton avis ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s