Le Pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 1 : Etiquette & espionnage de Gail Carriger

002848159Nous sommes au XIXe siècle en Angleterre. Sophronia a 14 ans et fait vivre à sa mère un véritable calvaire car elle est loin de posséder toutes les bonnes manières que la société attend d’elle. Afin que celle-ci devienne une parfaite demoiselle Mme Temminnick, sa mère, décide la placer dans un pensionnat. Cependant, dès le trajet qui la mène vers son nouveau lieu de vie, Sophronia comprend qu’elle ne se rend pas dans une simple école. Certes l’étiquette y est enseignée mais l’espionnage également.

Ici pas de comparaison possible avec la précédente trilogie de Gail Carriger, n effet l’intrigue se déroule 25 ans avant et l’héroïne n’a que 14 ans. En effet, l’atmosphère générale n’est pas du tout la même. Vous pouvez donc oublier l’humour grivois et autres scènes croustillantes ! Nous sommes plutôt face à un comique de situation et à une ambiance bon-enfant. Dès le début du roman l’auteure met en place beaucoup d’action. Comme vous l’aurais compris le récit est vif, rythmé et bien mené. Par contre la fin est très rapide. En seulement 25 pages le tout est plié. Elle m’a laissé comme un petit goût de trop peu. Il en va de même pour le fonctionnement de l’école. J’aurais adoré que l’auteure nous détaille davantage les cours et la vie du pensionnat.

Gail Carriger possède une belle plume pour le roman jeunesse. Son pari est donc réussi à mon avis. Une fois n’est pas coutume la traduction m’a quelque fois paru étrange sur certaines expressions. Loin de gâcher mon plaisir de lecture ces dernières ont tout de même manqué d’un peu de fluidité. Une romance se dessine entre Sophronia et un jeune homme. L’auteure nous a épargné le triangle amoureux. Au moins pour l’instant… J’ai beaucoup aimé l’hommage qu’a rendu Gail Carriger à sa première série, Le protectorat de l’ombrelle,en faisant apparaitre quelques personnages. [Non non je ne vous dirais pas lesquels !] Nous les découvrons donc plus jeune. Mais ils possèdent déjà quelques singularités de caractère qui font leur charme dans Le protectorat de l’ombrelle.

Grâce à ce premier tome, la nouvelle série de Gail Carriger est prometteuse. Nous ne sommes pas seulement face à une introduction où l’univers crée se met doucement en place mais bel et bien en pleine action. Cette lecture a été divertissante malgré quelques passages maladroits, une fin brusque et la vie du pensionnat et des cours pas suffisamment mis en avant à mon goût.

Lu en lecture commune avec Bianca.

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle.

Lu grâce à la masse critique Babelio et aux éditions Orbit.

     Orbit

Fanny

Publicités

Anges d’Apocalypse, Tome 3 : La discorde des aurores de Stéphane Soutoul

ADA3Syldia est l’une des quatre cavaliers de l’Apocalypse vivant à Toronto. Après une malédiction chaque matin elle se réveille dans le corps d’une adolescente qui se nomme Sam. Dans ce troisième tome, Syldia tente de régler ses problèmes les uns à la suite des autres. Cependant ceux-ci ne semblent jamais vouloir prendre fin. Comme si tout cela ne suffisait pas, de nouvelles épreuves s’ajoutent encore à sa longue liste de pépins et deux de ses sœurs vont lui faire faux bond. Bref, elle cumule sérieusement!

Comme dans les deux opus précédents, l’humour est très présent. La plupart du temps Syldia nous confie des pensées très drôles ainsi que des répliques bien senties et savoureuses qui remettent tout de suite en place l’adversaire. C’est franchement réjouissant voire jubilatoire. Ce troisième volet est d’ailleurs l’occasion de voir se lever certains masques et faux-semblants nous permettant de découvrir le vrai visage de certains personnages. Dans cet opus l’intrigue avance. L’auteure dissémine ici et là les éléments qui vont lui permettre de continuer sa série et de tenir le lecteur en haleine.

Le style de Stéphane Soutoul est toujours aussi facile et agréable à lire. Il ne fait pas dans la dentelle et va droit au but. J’aime cette spontanéité et cette franchise. Il y a du rythme et de l’action. Je ne m’ennuie jamais avec ce genre de roman. Les personnages sont attachants même si certains m’ont déçu par leur attitude. Syldia est une héroïne que j’aime particulièrement car elle possède deux faces : l’une de dure à cuire et l’autre plus sensible et faillible. J’apprécie également la façon qu’elle a de parler et d’interpeller le lecteur régulièrement. La situation entre Sam et Nathan avance tout doucement. J’espère assister à une accélération de leur difficile relation assez vite.

Cette série est l’une de mes préférés. De tome en tome, cette place ne fait que se confirmer. Cette histoire me divertit et m’amuse. J’ai hâte de lire la suite qui devrait sortir l’année prochaine. A mon avis Stéphane Soutoul n’a pas fini de nous surprendre avec des rebondissements et autres retournements de situation.

Merci Stéphane pour l’envoi de ton roman et notre rencontre aux Imaginales que je n’oublierais pas de sitôt.

Fanny

The Crimson Field (Saison 1, BBC, 2014)

the-crimson-field-bbc-s1-2014-poster-2

Cette série britannique se déroule en France durant la Première Guerre mondiale dans un hôpital de campagne anglais près du front. Nous faisons d’abord la rencontre de trois jeunes filles venant prêter main forte : Kitty, Rosalie et Flora. Nous allons suivre leur acclimatation dans leur nouvel environnement, leur multiple rencontres et aventures dans un contexte qui va les malmener à bien des égards.

Le scenario regroupe plusieurs genres : de la romance, du suspens, de petites intrigues. Il y en a pour tous les gouts. Chaque épisode possède son intrigue propre. Cette dernière trouve son dénouement au bout des 60 minutes. Mais d’autres s’étalent tout au long de la série et ne trouvent de chute que lors du dernier épisode. J’ai apprécié tous les personnages qu’ils soient sympathiques ou au contraire vils. Nous avons d’ailleurs un aperçu de ce que la guerre implique sur la vie des militaires comme des civils. Par contre, je reste quelque peu mitigé à propos du final. En effet, même si tous les mystères et toutes les intrigues sont résolus il n’a pas forcément été à la hauteur de mes espérances.

Comme d’habitude avec les séries de la BBC, la restitution historique est une réussite. Les costumes et les objets de l’époque y sont bien représentés et bien utilisés. Cependant une petite chose m’a franchement chiffonné. En effet, tout m’a paru trop organisé, trop simple, trop propre et trop lisse. Je doute sincèrement que les hôpitaux de campagne étaient si aseptisés et à chaque fois prévenus de l’arrivée d’une horde de blessés. Par contre, la médecine et notamment la chirurgie encore balbutiantes de l’époque m’ont intéressé. Cette série a le mérite de nous montrer la réalité et la barbarie de cette guerre.

Même si cette mi-série possède ses défauts j’ai apprécié regarder chaque semaine un épisode. La BBC est à la hauteur de sa réputation. C’est un bel hommage à tous ces médecins, ces religieuses et ces aides-soignantes qui se sont échinés à soigner ou alléger les souffrances des soldats.

Vu dans le cadre du challenge Première Guerre mondiale.

3257094219

Fanny

Les enquêtes de Mirette : Embrouille en Bretagne de Fanny Joly et Laurent Audouin

Couv-Mirette-BretagneRésumé de l’éditeur : De la pointe du Raz à St Malo et Carnac, c’est parti pour un tour de Bretagne décoiffant ! Avec une hermine hautaine qui pique ses choumoullouws à Jean-Pat, une bigouden chef d’entreprise cyber branchée menacée d’enlèvement, des korrigans finalement plus gentils qu’il n’y paraît… les rebondissements ne manqueront pas dans ce 7e épisode des enquêtes de la plus célèbre détective de 8 ans de tous les temps !!!

C’est la première fois que je lis un livre de cette série jeunesse. Je vous présente donc la cinquième enquête de Mirette et de son chat. Les illustrations sont dessinées avec simplicité mais efficacité. Le texte quant à lui est la plupart du temps inséré dans celles-ci. C’est plein de couleurs et pétillant. Les personnages sont rigolos et surtout Jean-Pat le « chassistant » de Mirette qui possède un caractère de poltron. L’enquête est prenante et amusante. Ceci l’est surement davantage pour un enfant. La chute m’a bien plu car elle est inattendue.

embrouille-en-bretagne-p6-7Je regrette la multiplication des astérisques renvoyant à des notes de bas de page. J’ai trouvé ça plus gênant qu’autre chose. Je ne pense pas que le jeune public auquel est destiné ce livre se penchera sur ses annotations. Par contre j’ai bien aimé l’insertion ludique de connaissances que ce soit sur la culture bretonne, la géographie, la cuisine locale ou encore le vocabulaire. Une jolie façon de découvrir et surtout faire découvrir au plus petit cette belle région et son folklore.

Malgré la multiplication des astérisques j’ai apprécié ma lecture. Ce petit livre ainsi que l’aventure, les personnages et les connaissances qu’il contient sauront plaire aux plus petit (dès 6 ans).

Sans titre-1Fanny

Petits cahiers d’histoire de France : Des gaulois à la fin du Moyen-âge et Les temps moderne de Jacques Guimard

9782258110106      9782258110113

Je vous retrouve aujourd’hui avec un billet un peu spécial. En effet, je vous présente le genre d’ouvrage que j’aime parcourir et remplir pendant mon temps-libre ou pendant des vacances. Il s’agit là de s’amuser tout en apprenant et en testant ses connaissances. Ici parlons histoire avec Les petits cahiers d’antan d’histoire de France : Des gaulois à la fin du moyen-âge et Les temps modernes.

Le format correspond au petit cahier que nous avons tous eu à l’école primaire. La prise en main est agréable. La couverture souple et colorée est avenante et donne envie de l’ouvrir. Celle-ci comporte des rabats qui nous rappellent les noms et dates des rois de France ainsi que les grandes périodes historiques. A l’intérieur, la police d’écriture est noire. Mais il existe des touches de la couleur dominante de la couverture.

IMG_1242Certaines questions sont vraiment difficiles car chaque chapitre aborde une grande figure de l’histoire. Certaines m’étaient totalement inconnues comme Sainte-Blandine ou encore le chevalier Bayard par exemple. Le tout respecte un ordre chronologique et est divisé par grande période. Ce livre mêle très bien encarts théoriques et questions ou petits jeux. En bas de chaque page une frise se déroule afin de toujours se repérer dans le temps.

A cinq euros l’unité, ces petits cahiers d’antan sont largement accessibles. Le rapport qualité/prix est pour moi acceptable puisque niveau connaissances vous en aurez pour votre argent. Alors, allez-vous vous laissez tenter et découvrir si vous êtes au point sur l’histoire de France ?!

Fanny

Challenge Week-end à 1000 – 6e session –> LE SUIVI

wendendamille

Vendredi 16 mai 2014

18h53

Tic tac! Tic Tac! C’est bientôt l’heure!

19h00

Le challenge c’est parti!!!! Je commence par continuer ma lecture en cours : Trois filles et leurs mères de Sophie Carquain. Ce sont trois biographies romancées de Beauvoir, Colette et Duras. Pour l’instant je suis intéressée car je connais très peu leur vie et notamment le lien qui les unissent à leurs mères.

21h10

80 pages

J’ai lu 80 pages en deux heures. Je suis bien fatiguée après ma journée de boulot mais je vais continuer encore quelques dizaines de minutes. Par contre, je ne vais pas tarder à échanger ma lecture en cours avec un manga (Le protectorat de l’ombrelle, Tome 1 : Sans âme de Gail Carriger et REM) pour finir ma soirée en douceur.

23h21

210 pages

Après une belle première soirée de lecture je file me coucher. J’ai terminé ma soirée avec un manga dont j’ai dévoré 100 pages. Je suis donc à un total de 210 pages lus très exactement. Vivement demain pour continuer l’aventure!

Samedi 17 mai 2014

9h08

Me voilà debout et prête à attaquer une nouvelle journée de lecture. Il fait beau, le ciel est bien bleu. Le programme d’aujourd’hui est assez simple : continuer et finir Trois filles et leurs mères de Sophie Carquain et lire Le pensionnant de Mlle Géraldine, Tome 1 : Etiquette et espionnage de Gail Carriger. J’espère retrouver l’humour et l’univers propre à l’auteure. Je file petit-déjeuner en me plongeant dans mon premier bouquin.

13h29

314 pages

Bilan de la matinée : 104 pages lus. Pour l’instant je suis donc à 314 pages sur 1000. J’ai terminé ma lecture en cours (Trois filles et leurs mères de Sophie Carquain) que j’ai plutôt apprécié. J’avoue avoir eu un penchant pour l’histoire de Simone de Beauvoir. J’ai fait une pause ce midi pour manger un peu en regardant le dernier épisode de The Crimson FieldMaintenant retour à la lecture avec Le pensionnant de Mlle Géraldine, Tome 1 : Etiquette et espionnage de Gail Carriger. Je copie sur Méli en mettant dans mes oreilles quelques BO : Harry Potter and the Order of the Phoenix (elle m’a soudainement donné envie de l’écouter), Emma (BBC 2009), The Hobbit : An Unexpected Journey.

16h30

414 pages

Comme convenu j’ai commencé Le pensionnant de Mlle Géraldine, Tome 1 : Etiquette et espionnage de Gail Carriger en écoutant la BO de Emma (BBC 2009) et The Hobbit : An Unexpected Journey. Il y a du rythme, de l’action et de l’humour. Je n’en attendais pas moins de Gail Carriger. J’ai lu 100 pages. D’ailleurs j’y retourne car je suis bien prise dans l’histoire. Je vais goûter en même temps comme l’atteste la photo ci-dessous.

10296891_10203883783912978_7717213320177562500_nDimanche 18 mai 2014

9h15

714 pages

Je ne suis même pas venue vous voir hier soir. Je me rattrape en vous disant que j’ai atteint les 714 pages en me couchant! Le rythme est bon et les lectures sont agréables. Pour bien commencer la journée, je termine mon livre en cours (50 p.) Le pensionnant de Mlle Géraldine, Tome 1 : Etiquette et espionnage de Gail Carriger. Ensuite je vais lire Les enquêtes d’Enola Holmes, Tome 1 : La double disparition de Nancy Springer. Le challenge prendra fin avec la dernière page de ce roman. Pour la première fois hier, j’ai testé la lecture accompagnée de musiques de films. J’ai adoré ça.

18h00

1032 pages

Ça y est! Le but est atteint!!!!! Ouf… J’avais prévue un autre petit livre mais je ne vais pas plus loin car je suis vannée. J’ai lu cinq fois plus que d’habitude… Je me dis que j’ai bien fait de n’avoir rien prévu ce week-end sinon je n’y serais jamais arrivée. Je suis très contente de ma progression. Pour couronner le tout, j’ai pris un réel plaisir dans mes lectures, à partager avec les autres participants sur facebook ou avec mes lecteurs ici. Bilan plus que positif donc et des chroniques à écrire!

IMG_1200      IMG_1201

Fanny

Challenge Week-end à 1000 – 6e session

Le but? Rien de plus simple. Du vendredi 16 mai 19h00 au dimanche 18 mai 00h00, Lili nous propose de lire mille pages et ceci peu importe le support et le genre. Vous retrouverez donc  régulièrement sur le blog ma progression et mes impressions de lectures (je ne sais pas encore si je fais un article indépendant ou si ce sera ci-dessous… Des suggestions?). Autant vous dire que j’ai hâte de commencer. Je suis motivée et remontée à bloc!! Et même si je n’atteins pas le graal des 1000 pages je serais quand même heureuse d’avoir participé.

Lili Bouquine vous présente cette 6e session en vidéo

Les livres que je souhaite lire

IMG_1200      IMG_1201

1. Finir 3 filles et leurs mères de Sophie Carquain- 214 p.

2. Le pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 1 : Étiquette et espionnage de Gail Carriger – 354 p.

3. Manga  : Le protectorat de l’ombrelle, Tome 1 :  Sans âme de Gail Carriger et REM – 224 p.

4. Enola Holmes, Tome 1 : La double disparition de Nancy Springer – 264 p.

5. Les trois lumières de Claire Keegan – 108 p.

Ce qui fait un total de 1164 pages!

Pour vous inscrire c’est par ici :

Le groupe facebook :

wendendamilleN’hésitez pas à me dire si vous participez que je puisse vous suivre. Vivement vendredi!

Fanny

Challenge Première Guerre mondiale

 3257094219Ce très beau challenge est mis en place par Claire du blog The Frenchbooklover. J’ai un peu hésité avant de m’inscrire. Finalement, il était évident que vu l’étendu du sujet et ma passion pour l’histoire je ne pouvais pas passer à côté. Cet évènement durera 4 ans (jusqu’au 11 novembre 2018) en correspondance avec les 4 années de célébration du centenaire de la Grande Guerre. Je pense faire de belles découvertes et apprendre des choses en participant. Je me suis inscrite au niveau Charles Péguy (artiste mort au champ de bataille). Il me faudra lire ou visionner 5 à 10 documents. Autant vous dire que j’ai hâte. J’ai déjà un titre à mon actif (Mauvais genre de Chloé Cruchaudet) puisque les billets rétroactifs sont acceptés. Voici déjà quelques livres ou séries que j’aimerais vous présenter. Il ne s’agit que de pistes car cette liste évoluera surement.

Couv 14-14 vdef.indd     7764119372_au-revoir-la-haut-de-pierre-lemaitre-est-edite-chez-albin-michel

Un roman jeunesse                      Roman mis en pause

product_9782070645886_244x0      the-crimson-field-bbc-s1-2014-poster-2

                      Un témoignage destiné à la jeunesse                      Une série

2554_500     71X27flJV5L._SL1000_

Deux bandes dessinées

Pour vous inscrire c’est par ici :

Bibliographie et filmographie indicatives :

Fanny

La guitare de Django de Fabrizio Silei et Alfred

couv-guitare-de-Django

Résumé de l’éditeur : Mais où est passé Django ? Tous les soirs, c’est la même chose : ce joueur de banjo d’à peine 18 ans est insaisissable. Pourtant, le tout- Paris des années folles l’attend ! Alors que le jeune prodige va signer son premier gros contrat, c’est le drame : sa roulotte brûle et ses espoirs avec. Il ne pourra plus jamais pincer les cordes trop dures du banjo… C’est là qu’un personnage inattendu entre en scène : une guitare, celle qui va changer sa vie et l’histoire du jazz, cadeau de son frère sur son lit d’hôpital. Elle nous raconte elle-même l’incroyable renaissance du génie…

Ce livre fait la part belle aux illustrations. Parlons donc des dessins et de la coloration. Les traits sont vifs et sans fioritures. Une palette de couleurs revient dans presque chaque planche : un camaïeu de bleu, de rouge, de rose, de gris. L’histoire débute sur le contexte du Paris de la première moitié du XXe siècle et va jusqu’au moment où Django perd plusieurs doigts dans un incendie. C’est à ce moment qu’il invente une nouvelle technique pour jouer du jazz manouche et qu’il connait une grande célébrité malgré son inconstance.

guitare-de-django-p14-15La narratrice n’est autre que la guitare de Django. Elle nous parle de son musicien avec beaucoup de tendresse et de bienveillance. Les textes sont poétiques, doux et empreints d’une certaine sensibilité. Plusieurs phrases ou paragraphes se terminent avec des onomatopées telles que « TIP TAP ! TIP TAP ! » par exemple. J’imagine parfaitement des parents lisant ce livre à leurs enfants en y mettant une mélodie ou des intonations particulières. En seulement 40 pages les auteurs ont su donner une intense tonalité à leur ouvrage.

Un livre que j’ai adoré parcourir de bout en bout. C’est un excellent moyen de faire découvrir aux plus jeunes ce virtuose du jazz manouche ainsi que son caractère hors norme. Le seul défaut ? Ce roman graphique est court, beaucoup trop court… Arrivé à le dernière page, on aimerait poursuivre le voyage encore un peu. Une réussite, je suis séduite !

Sans titre-1Fanny

Traitors Gate de Anne Perry

10155902_808929879135705_5038435866424286468_nArthur Desmond, père de substitution de Thomas Pitt, est retrouvé mort dans son club à Londres. Son fils Matthew ne croit pas à une mort soudaine et naturelle. Il fait donc appel à Pitt pour mener une enquête à ce sujet. Très vite, notre commissaire préféré va découvrir des rivalités dues à des divergences d’opinion à propos de la colonisation de territoires africains. Il ne se doute surement pas de ce qu’il va remuer ni des conséquences que cela va entrainer.

Dans ce tome, le passé de Pitt refait surface. Nous en apprenons un peu plus sur son enfance et sur les personnes qu’il a pu côtoyer dans son village natal. Nous découvrons un Thomas sensible qui se bat pour ce qui lui semble juste. Dans cette enquête, il est en pleine possession de ses moyens. Il est clairement sur le devant de la scène même si Charlotte, son épouse, participe une fois de plus au dénouement. J’espère que Gracie, la petite bonne de la famille Pitt, mettra son grain de sel dans les prochaines intrigues car j’aime sa façon directe de prendre les choses en main.

L’intrigue m’a plutôt intéressé. Elle est différente des précédentes car la politique prend une grande place. Anne Perry sait faire en sorte que le lecteur se pose des questions. J’ai aimé sa façon de gratter le vernis pour nous présenter les hommes politiques sous un jour bien trompeur. La fin ne m’a pas totalement satisfaite, j’aurais aimé avoir l’explication du fin mot de l’histoire. Dans chaque opus, l’auteure nous décrit un fait de société de l’époque victorienne. Ici, sont mises en avant les intentions anglaises sur l’Afrique et ses rivalités colonialistes avec d’autres nations et principalement l’Allemagne.

Ce quinzième opus tient toutes ses promesses même si l’intrigue sur fond de politique m’a moins passionné que les autres fois. En compagnie de mes chères camarades de lecture commune, j’ai hâte de retrouver tout ce petit monde dans Pentecost Alley.

Lu en lecture commune avec Claire, Bianca, Sybille, Soie, Belette et Céline.

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle, du challenge Quelques heures avec Anne Perry, et du challenge British Mysteries.

      2168108069

Fanny