Mémoire d’elles de T. Greenwood

1411-memoires_orgRésumé de l’éditeur :  Massachussetts, années 1960. Billie et Eva ont du mal à se contenter du bonheur en sourdine que connaissent les mères au foyer. Malmenées par leurs maris, elles ne puisent aucun réconfort dans les joies de la vie domestique et se soutiennent pour faire face à l’adversité. Pour la première fois, elles trouvent quelqu’un avec qui partager leurs tourments, quelqu’un qui les comprend et leur redonne le goût de vivre. L’amitié qui les unit laisse bientôt place à des sentiments plus profonds. Et peut-être même à l’envie de tout recommencer. Mais ces deux femmes éprises de liberté peuvent-elles vraiment vivre un tel amour au grand jour?

Ce roman regorge de beaucoup de thématiques différentes et de messages mais c’est avant tout un roman d’amour déchirant. Celui de deux femmes qui ne souhaitent qu’une seule chose : vivre librement et sans entrave. Un chapitre sur deux se déroule dans notre présent, l’autre nous emporte dans l’Amérique des années 60. La toute-puissance du mari règne, et s’il le souhaite, il peut ne laisser aucune marche de manœuvre à sa femme qui n’a d’autre choix que de supporter un quotidien pour le moins compliqué. Il faut le dire ce n’est pas un roman très joyeux mais il a le mérite de faire réfléchir. Le constat est consternant puisqu’apparemment les mentalités et les préjugés pour certains concernant l’homosexualité n’ont pas l’air d’avoir beaucoup évolués depuis les années 60.

L’auteure a su tout à fait nous retranscrire les sentiments de ses personnages sans tomber dans le pathos. D’ailleurs, elle ne nous épargne aucune douleur en faisant vivre à Billie et Eva un vrai calvaire. Cette histoire m’a tenue en haleine du débout à la fin car je n’ai eu de cesse de vouloir tout connaitre du destin de ces deux femmes. J’avoue avoir été au bord des larmes à la fin. C’est bien écrit et les pages s’enchainent. On ne croirait pas que ce roman compte près de 500 pages. Je crois que cette histoire va me marquer mais encore plus Billie et Eva. Quel beau roman et quelle leçon de vie ! Je regrette seulement quelques redondances dans les pensées de l’héroïne et narratrice en conclusion de chapitre. C’est assez dommage car à mon sens T. Greenwood frôle la perfection.

Ce roman est franchement touchant. Le destin de ces deux femmes ne peut que donner à réfléchir et sera surement inoubliable pour moi. Malgré quelques petites redondances gênantes dans l’écriture, j’ai réellement apprécié cette lecture où je n’ai pas vu les pages se tourner.

Fanny

Publicités

13 commentaires sur « Mémoire d’elles de T. Greenwood »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s