Comme un poison entre nous de Monica Rattazzi

61bSQAhIcrLRésumé de l’éditeur : Julie a la quarantaine. Elle est mariée à Pierre. Ensemble ils ont deux filles et vivent dans un ravissant petit pavillon de banlieue.Mais cette rentrée s’annonce différente des précédentes. Dans la maison en face de chez eux, Hadrien, 14 ans, vient d’emménager avec sa mère et semble se prendre d’une étrange affection pour Pierre. Une affection dérangeante pour Julie bientôt convaincue que ce gamin a décidé de faire de Pierre le père qu’il n’a pas. Intuition légitime? Délire d’une imagination trop fertile? Jalousie déplacée de la part de Julie? Plus il lui semble que la réalité vient confirmer son intuition, plus Pierre la nie. Mais Hadrien devient menaçant, dangereux même, violent… N’est-ce qu’une illusion?

Je ne vous le cache pas plus longtemps, ce roman contemporain est une déception. Les premières pages m’ont plutôt enthousiasmées et promettaient une suite intéressante. Cependant, très vite une certaine lassitude s’est installée. Ceci est du à la présence de trop de redondance dans le corps du récit. En effet, le même schéma revient sans cesse sans que rien n’avance. L’histoire en elle même est assez banale. Une femme enfermée dans son mariage va devoir prendre une décision qui va influer sur sa vie et sur celle de son entourage. Cela est doublé de l’arrivée d’un adolescent sans repère dans le voisinage. Au contact de la famille, il sème sur son passage une ambiance un peu glauque et malsaine.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à l’héroïne, Julie. Certes, elle est à la croisée des chemins et sa position n’est pas enviable mais je ne l’ai pas comprise ni même été intéressée par son histoire. Elle n’arrête pas de se répéter les mêmes paroles tout au long du roman et tente ainsi de se persuader que la situation va s’améliorer. C’est agaçant et ne m’a pas aidée à l’aimer davantage. Cependant, quelques éléments m’ont plus enthousiasmés comme certains thèmes abordés (la perte de repère et de limite pour un enfant par exemple), l’usure psychologique des personnages mais aussi la chute de l’histoire. Ce sont dans les dernières pages qu’il se passe le plus de chose.

Les quelques éléments ayant trouvé grâce à mes yeux n’ont pas suffi à me faire aimer ce roman et à provoquer de l’attachement ni pour son personnage central ni pour les protagonistes secondaires si ce n’est peut-être pour un Hadrien complétement abandonné et perdu. Je suis totalement passé à côté de l’histoire et n’ai pas réussi à m’y intéresser.

Lu dans le cadre du club des lecteurs Scrinéo pour l’année 2016.

Publicités

2 commentaires sur « Comme un poison entre nous de Monica Rattazzi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s