Black-out de John Lawton

9782264064417Résumé de l’éditeur : Londres, 1944. Alors que la Luftwaffe fait son assaut final sur la capitale britannique déjà exsangue, les Londoniens se précipitent dans les rues, cherchant un abri souterrain au cœur de la ville obscure. Lorsque le calme revient, d’autres horreurs refont surface… Un bras coupé est découvert par un groupe d’enfants jouant sur un site bombardé de l’East End ; et lorsque le sergent détective Frederick Troy de Scotland Yard arrive sur les lieux, il devient évident que le corps démembré n’est pas l’œuvre d’une fusée. Troy parvient à relier le bras coupé à la disparition d’un scientifique réfugié de l’Allemagne nazie. Il déterre alors une chaîne de secrets menant tout droit au haut commandement des Alliés, et pénètre les mystères d’un monde corrompu, peuplé de réfugiés apatrides et d’agents secrets.

Aujourd’hui, je vous présente ce livre qui est devenu un coup de cœur alors que je ne m’y attendais pas du tout. Avec ce polar, j’ai fait la découverte d’un nouvel enquêteur anglais se prénommant Frederick Troy. Ce dernier ne manque pas de charme, de clairvoyance et de courage. Il va braver tous les obstacles qui vont régulièrement lui barrer la route lors de son enquête. En effet, le rythme est soutenu et les rebondissements très présents. On ne s’ennuie pas une seule seconde tout en prenant plaisir à découvrir indices, preuves et autres témoignages qui nous mènent vers la chute finale. L’espionnage ajoute encore un peu de piment à l’ensemble.

Le cadre spatio-temporal n’est pas en reste. Le récit commence en 1944 pendant les bombardements allemands sur Londres pour se terminer en 1948 à Berlin. Tous les détails historiques sont un régal à lire et permettent une vraie plongée dans un temps ancien. Comme vous l’avez compris précédemment j’ai été séduite par Mr Troy dont j’ai aimé suivre les pérégrinations et le cheminement de pensées. Les personnages secondaires sont également excellents. Le lecteur se remet sans cesse en question car on ne sait à qui se fier ou non. Les faux semblants et les manipulations sont légion durant cette période troublée.

J’ai découvert un polar anglais très intéressant alors que je ne m’y attendais pas du tout. Je me suis très vite attachée à Frederick, à la plume de l’auteur ainsi qu’à sa façon maitrisée de construire son intrigue. J’ai aimé et j’ai hâte que 10/18 publie le second tome.

Lu dans le cadre de la masse critique de Babelio.

massecritique           logo

Participation au challenge A year in England de Titine

11800031_10207543959508138_8537340896721806582_n

Vous aimerez aussi découvrir :

  • La mort s’habille en crinoline de  Jean-Christophe Duchon-Doris
  • Le bal des hommes de Arnaud Gonzague et Olivier Tosseri
  • Mystère rue des Saints-Pères de Claude Izner

Fanny

Publicités

18 commentaires sur « Black-out de John Lawton »

  1. Je l’ai acheté il y a déjà un moment car j’avais lu d’excellentes critiques. Pourtant, je ne l’ai pas encore commencé, parce que le côté espionnage me retient un peu. Mais ton billet me décide : j’ai justement terminé un roman ce matin, je vais donc le commencer ce soir ! Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s