L’homme au complet gris de Sloan Wilson

9782714457721Résumé de l’éditeur : A New York, dans les années 1950 « Le complet gris », c’est l’uniforme de l’Américain moyen, celui qui arrive tous les jours de sa banlieue pour travailler dans un quelconque gratte-ciel. Il est jeune encore, il a une femme et trois enfants, son travail ne l’intéresse pas beaucoup et la grande aventure de sa vie a été la guerre. Il a de l’ambition pourtant et en Amérique ambition égale argent ; il faut gagner beaucoup d’argent pour être un homme. Il accepte la situation d’avenir que lui offre un magnat de la télévision, mais cela veut dire de longues heures de travail, des absences, presque plus de vie de famille. Alors, non. L’homme s’aperçoit que son ambition, c’est de vivre en paix avec sa conscience et de vivre heureux auprès des siens. Et le destin lui donnera l’un et l’autre, une réussite qui ne sera pas une réussite sociale, mais une réussite humaine.

Certains points de ce roman m’ont clairement rappelé Richard Yates (Un destin d’exception, Un été à Cold Spring) comme la présence déterminante de la Seconde Guerre mondiale. En effet, les deux auteurs l’ont vécu et lui laissent une grande place dans chacun de leur texte. Mais ce roman traite surtout du destin professionnel et personnel d’un homme. L’auteur nous montre parfaitement que l’un influe sur l’autre. Il s’agit également de l’histoire de la classe moyenne américaine des années 50 qui fait les va-et-vient entre la banlieue-dortoir et la ville où l’ambition de devenir quelqu’un, de gagner beaucoup d’argent et de porter avec fierté son complet gris est très forte. Cependant, même si ce roman nous montre la middle class américaine classique, Sloan Wilson a su faire preuve de modernité notamment dans sa vision de la place de la femme. Certes cette dernière est femme au foyer et passe beaucoup de temps à la maison mais elle a son mot à dire, n’hésite pas à exprimer ses opinions, est force de proposition et est quotidiennement consultée pour un avis ou une décision à prendre.

Tom Rath est un personnage facile à adopter. Il est marqué de diverses manières par sa participation à la Seconde Guerre mondiale. C’est un jeune trentenaire qui se cherche même s’il est surtout en quête d’une place dans la société. Mais jusqu’où est-il prêt à aller pour y arriver, quelle concession est-il résolu à faire? Car c’est avant tout un homme généreux ayant la tête sur les épaules même s’il se laisse parfois griser par les évènements. Sinon j’ai particulièrement apprécié le personnage du juge Berstein. Il est bienveillant, possède un sens aigu de la justice et reste clairvoyant sur les intentions des gens. D’ailleurs, l’auteur nous permet quelques incursions dans la vie de personnages secondaires sans que le héros soit présent. Il nous donne ainsi à les voir dans leur vie privée ce qui nous aide à comprendre leurs réactions. L’écriture de Sloan Wilson est très descriptive mais tellement agréable à lire. On prend plaisir à suivre les pérégrinations de toute cette panoplie de personnages. Un beau retour 60 ans en arrière !

Un roman coup de cœur en ce qui me concerne. Je prends de plus en plus de plaisir à découvrir la littérature américaine que je lis trop peu à mon goût. Tout comme Richard Yates, Sloan Wilson a, à sa manière, une vraie tendresse pour la middle class américaine. La fin est une vraie bouffée d’air frais et met forcément un peu de baume au cœur.

Lu grâce à la masse critique Babelio et aux éditions Belfond.

    

Fanny

Publicités

10 commentaires sur « L’homme au complet gris de Sloan Wilson »

  1. Un très bon billet Fanny. Je me rends compte que je ne connais pas trop la littérature américaine et je passe sans doute vraiment à côté de quelque chose….

  2. Je viens de le finir. Je suis globalement d’accord avec toi mais je suis moins enthousiaste car j’ai trouvé quelques longueurs au récit. Plutôt qu’à Yates (même si les éléments de la situation de départ sont proches de « La fenêtre panoramique » par exemple), j’ai pensé aux comédies américaines des années 50 avec leurs fins pleine d’optimisme et de bonheur retrouvé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s