La guerre et la paix de Léon Tolstoï

12027687_1104054466289910_4172166908679359432_nRésumé de l’éditeur : «- Ah ! enlevez ces… enlevez donc ces… (Elle désignait les lunettes.). Pierre les enleva. Son regard n’était pas seulement étrange comme l’est d’ordinaire celui des gens qui enlèvent leurs lunettes, il était apeuré et interrogateur. Pierre voulut se pencher sur la main d’Hélène et la baiser, mais d’un mouvement rapide et brutal de la tête, elle s’empara de ses lèvres et y appuya les siennes. Le visage d’Hélène frappa désagréablement Pierre par son expression égarée.»

Je me suis attaquée à ce mastodonte de la littérature russe du XIXe siècle sans vraiment savoir dans quoi je m’embarquais. C’est sans doute le plus gros livre jamais lu de ma vie avec 2000 pages. Ma lecture a duré près de trois semaines (heureusement pendant des vacances). Et quelle découverte ! Ce roman est un véritable régal. Je n’ai eu aucune difficulté à me plonger dans cette histoire et à me transporter dans la Russie du XIXe siècle en pleine tourmente des Guerres napoléoniennes. Les personnages sont géniaux. On s’attache à chacun d’entre eux en fonction de leur parcours propre. Les passages de batailles, de politique, de stratégie ou encore de descriptions des Guerres napoléoniennes sont très intéressants et ne m’ont pas ennuyée du tout. Mais ma préférence va tout de même vers la vie familiale, les tractations matrimoniales et les rencontres des différents protagonistes.

On découvre de belles personnalités et le moins que l’on puisse dire est qu’il y en a beaucoup. Les noms russes n’aident pas forcément à toute la compréhension au départ. Mais on se familiarise doucement avec tout ce beau monde issu de la haute aristocratie. C’est un peu avant les 200 premières pages que Tolstoï nous plonge dans le vif du sujet des Guerres napoléoniennes. Les personnages que nous suivons se retrouvent embourbés dans une première bataille. Passionnant! L’ensemble est superbement écrit et Tolstoï nous offre plein de détails quant aux us et coutumes de l’aristocratie ou encore à la vie en Russie. J’ai retrouvé la plume que j’avais tant apprécié dans Anna Karenine : précise, minutieuse et généreuse. Il n’y a eu qu’un seul bémol tout à la fin. En effet, la seconde partie de l’épilogue est le seule passage que je n’ai franchement pas aimé. Tolstoï nous expose sa vision de la science historique qui se développe au milieu du XIXe siècle. C’est franchement nébuleux et ennuyeux.

Guerre et Paix est un superbe roman, un véritable monument de la littérature. J’y ai retrouvé tout ce que j’avais aimé dans Anna Karenine avec ici un contexte historique encore plus poussé. Je regrette simplement la seconde partie de l’épilogue qui me semble de trop.

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle.

logo 3

Fanny

Publicités

18 commentaires sur « La guerre et la paix de Léon Tolstoï »

  1. Un excellent roman, je suis tout à fait d’accord avec toi! On ressort stupéfait de cette longue lecture!
    Et je partage ton bémol…mais j’ai eu plus souvent ce sentiment-là au cours de ma lecture…ses réflexions sur les guerres napoléoniennes étaient parfois un peu longues…

  2. C’est un monument en effet je ne l’ai pas encore lu mais les batailles napoléoniennes ne m’intéressent pas alors pour l’instant je le laisse de côté… D’autant que Tolstoi ne fait pas partie de mes écrivains russes préférés

  3. Je suis aux anges que tu aies apprécié ce roman aux mille visages comme la Russie ! Un chef d’oeuvre que je relis de temps en temps par pur plaisir 🙂
    Mes scènes favorites sont celles entre Natasha et André bien sûr. Est-ce qu’il y a un passage qui t’a marquée ?
    Et maintenant vivement l’adaptation de la BBC en janvier !!

  4. Je l’ai lu il y a une quinzaine d’années, en trois semaines comme toi. Mais j’étais clouée au lit par une pneumonie. Du coup, je crois que j’ai sauté certaines pages relatives aux guerres. L’histoire familiale m’intéressait davantage ! Cela dit, j’en garde un bon souvenir. Mais mon préféré reste Anna Karénine que j’ai lu deux fois et que je relirai bien un de ces quatre…!

  5. J’avais bien aimé mais j’ai galéré à le finir car la traduction datait des années 80 (84 pour être précise) et donc j’ai du voir le film avant pour pas me perdre avec les noms et surnoms identiques. Bref … c’est un excellent roman malgré tout.

  6. Je le lirai un jour, je le lirai ! J’ai adoré Anna Karénine, et j’adore la période napoléonienne. Par contre, il me faudra du temps pour lire ces 2000 pages, donc sur ma liste, mais pas pour tout de suite ^^

  7. Oh comme j’aime ce roman ! Un chef d’oeuvre, un bijou ! J’ai déjà follement envie de le relire. Il faut dire que mes éditions de 1960 invite à l’évasion avec la colle qui tombe en poussière (si, si tout est jaune sur mon lit dès que je lis tolstoi mdr) Je suis ravie de voir qu’il t’a plu ! 🙂 Si tu veux faire une lecture commune sur un autre roman de Tolstoi en 2016, je suis partante 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s