L’heure bleue de Elsa Vasseur

9782221192627Résumé de l’éditeur : Zoé, dix-sept ans, accepte l’invitation de Lise, une camarade de terminale qui lui propose de passer l’été en Grèce pour s’occuper de son jeune neveu. Elle se retrouve sur l’île privée de Dolos, plongée dans l’intimité de la flamboyante famille Stein ou règnent les non-dits et les faux-semblants. Dans la somptueuse villa qui domine la mer, Zoé peine à saisir les clés de l’univers lisse et clinquant de ce monde qui n’est pas le sien. Que s’est-il passé avec la précédente baby-sitter pour qu’elle refuse de garder l’enfant pendant les vacances ? Et de quoi souffre Rose, la splendide soeur de Lise qui crée un malaise à chacune de ses apparitions ? Adam, son mari, semble l’ignorer totalement et ne pas être non plus à sa place au sein de sa belle-famille. Prise dans le chassé-croisé des tensions et des manipulations qui s’exacerbent dans la chaleur estivale, Zoé va vivre une épopée intime qui ressuscitera les fantômes de son passé et la fera entrer sans ménagements dans l’âge adulte.

C’est le résumé de ce premier roman qui m’a donné envie de découvrir la plume d’Elsa Vasseur. Les premières pages sont assez intrigantes. L’auteur nous en dit peu. Elle sait ménager son suspens et donc accrocher son lecteur. On sent qu’à un certain moment le vent va tourner et que la situation va dégénérer mais sans savoir quand. C’est à mon sens la vraie force de ce livre. Il y a beaucoup de personnages et donc différents points de vue et ressentis sur les évènements. Les passages de huis-clos sont intéressants car ils apportent ce qu’il faut de tension, d’inquiétude et de noirceur. Les rebondissements réguliers viennent redonner du rythme et relancer le récit.

Je n’ai pas réellement réussi à m’attacher aux différents personnages. Je concède que leur psychologie est développée pour servir l’intrigue. Mais ils m’ont tout de même semblé assez superficiels et éloignés. Zoé a vécu et vit des choses difficiles. Toutes ces épreuves vont lui permettre de s’émanciper du poids de son passé et de vivre enfin sa vie. Malheureusement, cet apprentissage ne m’a pas forcément touché ou ému. Niveau style d’écriture, on sent qu’il s’agit d’un premier roman. C’est parfois un peu maladroit. Certains mots semblent trop recherchés et donc peu naturels. C’est un défaut qu’Elsa Vasseur pourra facilement corriger par la suite.

Mon avis est donc mitigé concernant ce premier roman. Certains éléments sont intéressants et d’autres m’ont complétement laissée de marbre. Je ne dis pas non à un autre roman d’Elsa Vasseur car elle a tout de même un vrai potentiel. Affaire à suivre donc.

logo-robert-laffont

Vous aimerez aussi découvrir :

  • L’attrape-coeurs de J. D. Salinger
  • L’étoile d’argent de Jeannette Walls
  • Le monde de Charlie de Stephen Chbosky

Fanny

Publicités

10 commentaires sur « L’heure bleue de Elsa Vasseur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s