La disparue du Père-Lachaise de Claude Izner

9782264034922Résumé de l’éditeur : Victor Legris est perplexe. Son ancienne maîtresse s’est volatilisée à la suite d’un étrange rendez-vous au cimetière du Père-Lachaise. Sa disparition aurait-elle un lien avec ce spiritisme tant en vogue, dont elle était devenue adepte? Dans le Paris gouailleur de 1890, ou le crime pousse à chaque coin de rue, Victor compte bien percer tous les mystères…

Mes collègues et moi-même sommes de retour avec une nouvelle lecture commune autour des aventures policières de Victor Legris. Il s’agit du second tome. Nous commençons donc à connaitre ce cher Victor qui n’est pas pour me déplaire. Enjôleur et intrépide, il est très agréable à suivre. Cet opus contient pas mal d’humour que ce soit par les dialogues ou certaines situations. Les personnages secondaires sont excellents. J’aime beaucoup Tasha et Joseph. A eux deux ils apportent beaucoup de fraicheur. Kenji Mori est encore bien mystérieux. Il semble entourer d’une aura infranchissable. J’espère en savoir plus à son propos dans les prochaines histoires.

Je regrette le côté brouillon de ce récit. En effet, durant les cent premières pages l’histoire part un peu dans tous les sens. Ensuite, le tout se recadre mais il faut quelque peu s’accrocher. J’ai apprécié le contexte général entre spiritisme et fausses pistes. Il ne faut jamais oublier que les apparences sont parfois trompeuses. Mr Legris va l’apprendre à ses dépends. L’enquête en elle-même m’a plutôt intéressée même si, je dois bien l’avouer, je reste fidèle à Anne Perry qui semble mieux maitriser le genre. La postface sous forme de notes historiques est une très bonne idée. Elle permet de faire le point sur la situation de l’époque. On y apprend d’ailleurs pas mal de choses.

Pour le moment, je reste mitigée à propos de cette série. Il y a du bon et du moins bon. J’espère que le prochain réussira à trancher cette sensation. J’apprécie particulièrement le contexte, les intrigues et les personnages. J’aime moins le côté brouillon des premières pages.

Lu en lecture commune avec Céline, Bianca, Le livre d’après, Camille, Laure et Claire.

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle.

Fanny

Publicités

14 commentaires sur « La disparue du Père-Lachaise de Claude Izner »

  1. Nous sommes sensiblement du même avis, j’aime les personnages et l’atmosphère, c’est vrai que les premières pages partent dans tous les sens j’espère que le prochain sera meilleur

  2. Je vois que nous sommes à peu près d’accord. C’est vrai que la série comporte quelques défauts, et ici il s’agit en effet d’un manque de structure au début, mais en fin de compte, le contexte historique est suffisamment attrayant pour me donner envie de continuer. Il est vrai aussi qu’Anne Perry maîtrise mieux le genre. Mais je rempile pour l’aventure suivante, car Paris fin XIXème me plaît décidément beaucoup !

  3. Le premier tome m’avait bien plu, je pense que je lirai certainement celui-là du coup. Je trouve cela très sympa que vous continuiez à lire commun sinon ^^.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s