Manoir de Ban : dernière demeure de Charlie Chaplin (Corsier-sur-Vevey, Suisse)

Chers lecteurs, je reviens vers vous aujourd’hui pour le premier billet de mon mois anglais. Cet article est un peu particulier puisque nous allons parler tourisme. En effet, il y a quelques semaines, mon conjoint et moi nous sommes rendus en Suisse d’abord dans les Préalpes au cœur du district de la Gruyère dans le canton de Fribourg. Ensuite nous nous sommes rapprochés du lac Léman pour nous arrêter dans un superbe lieu à Corsier-sur-Vevey dans le canton de Vaud. Niché sur les hauteurs dans un bel écrin de verdure se cache le manoir de Ban, dernière demeure qu’a occupé Charlie Chaplin de 1952 jusqu’à sa mort en 1977. Il a trouvé refuge dans ce pays après avoir subi un exil forcé de la part des États-Unis. Découvert la veille de notre départ et totalement par hasard lors de pérégrinations sur la toile, nous avons bien failli rater ce qui allait devenir un coup de cœur.

Ce musée se divise en trois parties différentes aux ambiances bien particulières : le manoir pour l’intime, le studio pour le cinéma et le parc pour le bucolique et la détente.

Le rez-de-chaussée et le premier étage du manoir sont accessibles aux visiteurs. Nous déambulons de pièce en pièce dans le décor original du quotidien de Chaplin. J’ai d’ailleurs bien observé les rangées de livres de sa bibliothèque. Certaines pièces sont restées telles quelles, d’autres ont été remaniées selon une thématique. Des statues de cire réalisées par la société Grévin agrémentent également le parcours. La scénographie est excellente et pédagogique. La superbe collection de photographies de famille est à noter.

    

    

Le studio est une partie impressionnante et surement la plus ludique. Le parcours commence par un film de 10 minutes. L’écran blanc se lève pour laisser place à un vrai décor de cinéma. Ici, c’est la vie professionnelle de Charlie Chaplin qui nous est montrée. Des références à ses films et de véritables plateaux de tournage nous sont offerts. Le visiteur peut entrer dans les décors et enfiler des accessoires. Tout est accessible. C’est franchement fun. On ne s’est d’ailleurs pas privé pour jouer les acteurs d’un jour!

    

    

Le prix est assez élevé mais dès le début de la visite on comprend très bien pourquoi. L’ensemble est soigné et le niveau de détail est impressionnant. Charlie Chaplin est partout présent. On découvre le parcours d’un acteur majeur mais aussi d’une personne attachante ainsi que de son entourage. C’est donc avec émotion que nous avons parcouru les pièces et le parc qui lui ont été si chers. Mon conjoint et moi avons passé un moment inoubliable qui nous a donné envie de voir la filmographie de Charlot. Ma visite m’a tellement plu et fasciné que j’ai même commencé à lire son autobiographie. Mon porte-monnaie en a également pris un coup dans la boutique de souvenirs. Je ne pouvais pas repartir sans un crayon de papier, un carnet et des marques-pages. Je suis certaine que vous me comprenez!

Article rédigé dans le cadre du mois anglais de Cryssilda et Lou.

Fanny

Publicités