Petites surprises sur le chemin du bonheur de Monica Wood

Résumé de l’éditeur : A 104 ans, Mlle Ona Vitkus pensait en avoir fini avec les sentiments. Mais l’arrivée dans sa vie si ordonnée d’un jeune garçon pas comme les autres va tout chambouler. Du jour au lendemain, la vieille dame se trouve embringuée au cœur d’une famille en plein tourment, et même dans un road trip inattendu et burlesque. Chemin faisant, elle découvre que la vie lui réserve encore bien des surprises, et, surtout, qu’elle a encore beaucoup à offrir à ceux qui croyaient avoir tout perdu…

Une autrice inconnue et une maison d’édition dont je n’ai jamais lu d’ouvrages? Banco, je tente! Nous faisons la connaissance de plusieurs personnages. Dès le début, des questions se posent : quels liens ont-ils entre eux? Quel est ce mystère que renferment les premières pages? Mais très vite, l’impossible se dévoile et nous ouvre les yeux sur les tourments des protagonistes. C’est là que commence une véritable aventure pour une centenaire solitaire au caractère bien trempé. Nous la suivons alors qu’elle fait la connaissance d’abord du père puis de la mère d’un petit garçon scout qui vient l’aider dans certaines tâches mais surtout s’intéresse à son histoire personnelle. Entre flashbacks et temps présent, Monica Wood déroule un récit doux-amer.

Entre drame et situations cocasses, l’autrice distille des thématiques parfois difficiles ou tabou. Elle pose notamment la question de la perte et de la façon de sortir d’une telle épreuve et de vivre avec la douleur. C’est aussi la solitude de la vieillesse qui nous est montrée. Ona est attachante. A l’hiver de sa vie, elle apporte énormément à toute une famille. Son expérience, sa philosophie, son oreille attentive mais aussi son humour vont aider certains à se reconstruire. Elle est extrêmement attachante. Le monde loufoque du Guinness des records apporte une touche de fantaisie à l’ensemble. Les passionnés de listes en tout genre sont également mis à l’honneur. Je regrette simplement la longueur de certains passages.

Sans être un coup de cœur, ce roman m’a plu et m’a fait passer un bon moment de lecture. Malgré quelques longueurs, je me suis attachée aux personnages et à leur destin. Ne vous attendez pas un roman totalement feel-good car Monica Wood aborde des sujets bien difficiles.

logo

Vous aimerez aussi découvrir :

  • Amours et autres enchantements de Sarah Addison Allen
  • Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
  • L’île des beaux lendemains de Caroline Vermalle

Fanny

Publicités