4 bandes dessinées, 3 avis, 1 billet

    

Culottées, Tome 1 et 2 de Pénélope Bagieu

Avec beaucoup de talent, Pénélope Bagieu nous propose de découvrir plusieurs portraits de femmes souvent oubliées par l’Histoire ayant suivi leur passion, bravé les interdictions et les convenances ou encore défendu des causes. Des destins plus ou moins heureux mais qui montrent qu’aucune barrière ne peut arrêter une femme dans son ascension. Vous l’aurez compris, ces deux bandes dessinées ont une véritable portée féministe. Pour ne rien gâcher l’ensemble est coloré et bien mené. Le schéma est toujours le même : une double-page blanche annonce le nom de la personnalité traitée suivie de plusieurs planches racontant sa vie. Chaque chapitre se termine par une superbe double page dessinée. Ces deux tomes sont très variés et évitent tout à fait la monotonie. Chaque femme à son univers bien à elle et c’est un plaisir à découvrir!

Agatha, la vraie vie d’Agatha Christie de Anne Martinetti, Guillaume Lebeau et Alexandre Franc

Cette bande dessinée commence sur les chapeaux de roue avec un évènement bien connue de la biographie d’Agatha Christie : sa disparition. Ensuite, nous suivons chronologiquement la vie de la Reine du crime avec tout de même quelques flashbacks qui permettent de donner un bon rythme à l’ensemble. Le récit tient donc la route et nous présente une femme moderne et indépendante. J’ai appris beaucoup d’éléments la concernant. Les dessins sont assez simples mais dotés d’un certain charme, colorés et agréables à regarder. Hercule Poirot (mais aussi Miss Marple dans une moindre mesure) s’évertue à titiller sa créatrice à l’image d’un petit diable sur une épaule. C’est assez drôle et surprenant. Une belle bande dessinée que je suis ravie d’avoir dans ma bibliothèque. C’est aussi un bel hommage à une autrice britannique majeure!

Mars Horizon de Florence Porcel et Erwan Surcouf

Je me passionne de plus en plus pour l’astronomie. Je suis Florence Porcel depuis quelques temps déjà. Ici, nous accompagnons plusieurs astronautes dans leur participation à un programme d’installation d’une communauté sur Mars. Il  y a beaucoup de rebondissements couplés à des passages d’émotion ou de stress intense. A mon sens, quelques longueurs auraient pu être évitées. Mis à part cela, cette bande dessinée est d’une bonne facture. Certes elle prend quelques libertés mais le cheminement est respecté et plusieurs notions sont expliquées. Je vous invite à regarder la série en 6 épisodes Mars pour découvrir ce qui est réellement prévu pour la colonisation de Mars. J’ai beaucoup aimé les références en tout genre notamment à The Big Bang Theory (t-shirt « Bazinga! »), à Retour vers le futur (le rover porte le nom de Delorean), à Star Wars (un écran enregistreur s’appelle O.Biwan) ou encore à l’astronaute Jean-François Clervois (l’héroïne s’appelle Jeanne Clervois) entre autres. On retrouve toute l’excitation et l’enthousiasme que Florence Porcel nourrit pour cette planète et ça c’est magique!

Vous aimerez aussi découvrir :

  • Agatha de Françoise Dargent
  • L’espace sans gravité : histoires insolites de l’exploration spatiale de Florence Porcel
  • La vie sans mode d’emploi : Putain d’années 80! de Désirée et Alain Frappier

Fanny

Publicités

L’espace sans gravité : histoires insolites de l’exploration spatiale de Florence Porcel

couverture-hdRésumé de l’éditeur : Personnalités, événements historiques, engins spatiaux, projets, accidents sans gravité, Florence Porcel raconte avec humour le quotidien des astronautes, astrophysiciens et autres génies de l’informatique. Parce qu’avant d’être des super-héros, ce sont des humains, capable de crasher des engins de centaines de millions de dollars à cause d’une erreur stupide, d’oublier des objets dans l’espace lors d une sortie extravéhiculaire ou de faire exploser une fusée en se trompant d un simple bit dans un code informatique…  Parce qu’on peut être ingénieur de la NASA et commettre d énormes gaffes !

Depuis quelques mois maintenant, je me passionne d’astronomie et de toutes les disciplines qui s’y rattachent. J’ai même fait l’acquisition d’une petite lunette astronomique et je fais mes premières observations depuis mon balcon. Je lis beaucoup à ce sujet et passe beaucoup d’heures sur internet à consulter différents supports proposés. Et oui, c’est une communauté finalement assez ouverte, qui n’hésite pas à partager au maximum et qui cherche toujours plus d’adeptes. C’est captivant et fascinant! Florence Porcel fait partie de ses passionnés qui m’ont donné envie de continuer sur cette voie. Sa chaine youtube, La Galaxie de Florence Porcel, m’a rapidement convaincue. J’ai donc très vite souhaité lire son livre tout récemment sorti en librairie. Le postulat de départ est simple. L’auteure nous propose 31 anecdotes drôles, tristes et parfois affligeantes qui ont fait l’histoire de l’exploration spatiale. Plusieurs passages sont clairement féministes car les femmes ont souvent été mises sur la touche et lésées dans leur découverte.

L’ordre n’est pas chronologique mais l’ensemble s’enchaine parfaitement grâce à des transitions bien amenées. Florence Porcel use aussi bien d’un langage familier et parlé que d’un langage courant voire soutenu parfois. Je pense qu’un certain public pourrait être un peu dérouté par ce mélange. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié ce choix. Ce dernier facilite la vulgarisation de certaines notions, rend proche et dédramatise le lecteur face à toute cette science. On retrouve quelques expressions ou façons de parler à la Alexandre Astier. La jeune femme est une grande admiratrice de cet homme (elle n’est pas la seule…). A chaque page, on ressent le travail de recherche énorme. Elle a beaucoup lu et décrypté. Elle l’explique d’ailleurs régulièrement et a rédigé une bibliographie complète par chapitre accompagnée de contenus supplémentaires sur son blog. Elle a également rencontré des personnes passionnantes et compétentes. Ceci me laisse à penser que ce livre est une mine d’informations fiables.

J’ai dévoré ce livre en quelques jours heures. J’ai découvert et redécouvert beaucoup de faits. Le ton et le parti pris de l’humour et de la détente sont parfaits pour les débutants ou les petits curieux comme moi. La dernière page est arrivée beaucoup trop vite à mon goût. J’en redemande! Pour ne pas rester sur ma faim, je vais continuer mes pérégrinations sur le net, dans les livres et les yeux tournés vers le ciel.

Comme dirait Florence : « N‘oubliez pas de rester le nez en l’air à ne rien faire! »

Son site internet :

Sa chaine youtube :

Sa page facebook où elle poste tout plein d’actualités liées au spatial :

P.S. : S’il y a des personnes qui passent par ici et passionnées comme moi, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire ou par mail car il est possible que nous ayons beaucoup de choses à nous dire.

Fanny