Drôle de temps pour un mariage de Julia Strachey

Ce roman n’est pas un coup de cœur mais une très bonne lecture et découverte. Cela fait quelque temps que je l’avais repéré et les nouvelles couvertures du Livre de Poche ont fini de me convaincre.

Nous sommes le jour du mariage de Dolly. Cette dernière est enfermée dans sa chambre à l’étage de la maison familiale où elle se prépare et boit quelques gorgées de porto tandis qu’en bas c’est l’effervescence. Mais la venue de l’ancien petit-ami de Dolly, Joseph, va quelques peu venir troubler la fête.

Dolly m’a fait une drôle d’impression. Nous ne connaissons pas vraiment ses pensées même s’il est clair que ce mariage ne semble pas l’enchanter. J’ai vraiment eu l’impression qu’elle en était victime. Mais ceci n’a rien d’étonnant vu la période. D’ailleurs, il est vite dit que les fiançailles ont été très courtes et que le futur marié a une situation avantageuse. Dolly semble ne plus pouvoir ressentir aucun sentiment. Elle parait comme anesthésier. Joseph tente en vain d’attirer son attention. Il m’a fait beaucoup de peine d’où mon attachement pour lui. Ces non-dits sont au final assez frustrants. Les personnages secondaires sont loufoques et donnent un peu plus de légèreté à ce roman.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteure. Ce livre contient beaucoup de descriptions. Les mots sont précis et justes. On ressent vraiment l’ambiance très british. Il s’agit vraiment d’un roman doux-amer : on sourit tout en ressentant la tension sous-jacente.

Il existe une adaptation qui a donné plus d’importance au personnage de Dolly et à ses sentiments. On la suit tout au long de cette journée. Je vous la conseille d’ailleurs.

Chronique de l’adaptation (2012) avec entre autres Felicity Jones, Elizabeth McGovern ou encore Ellie Kendrick :

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Eliza, George et Filipa.

Lu dans le cadre du mois anglais de juin 2013 organisé par Titine et Lou.

Fanny

Publicités

Cheerful Weather for the Wedding (2012)

Ce film est une adaptation du livre de Julia Strachey Drôle de temps pour un mariage. Le casting réunit entre autres Felicity Jones (Cemetery Junction, Northanger Abbey), Elizabeth McGovern (Downton Abbey) et Luke Treadaway.

L’histoire se déroule sur une unique journée de 1932 : celle du mariage de Dolly. Seulement tout ne se passe pas comme prévu. Dolly reste enfermer dans sa chambre feignant de ne pas être encore prête. Cependant, elle est en pleine réflexion à propos de son mariage. A-t-elle fait le bon choix de se marier avec un autre homme que celui avec qui elle a vécu une belle histoire d’amour le temps d’un été? Toute sa famille l’attend au rez-de-chaussée ainsi que son ex-amant qui souhaite la reconquérir persuadé que Dolly a encore des sentiments pour lui.

J’ai trouvé ce film très beau. Une histoire d’amour comme on les aime. A la fin du film, j’ai comme ressenti un goût d’inachevé. Au final, l’été que Dolly et Joseph ont partagé ensemble a-t-il de la valeur? Tout aurait pu être différent si seulement les circonstances l’avaient voulu. Une pointe d’amertume et un goût doux-amer se glissent. Ce sentiment est appuyé par les nombreux flashbacks qui ponctuent le récit. La nostalgie de ce fameux été est omniprésente.

Felicity Jones est sur le point de devenir une de mes actrices favorites. Quel jeu elle a dans ce film! Magnifique. Les costumes sont superbes. Un ambiance particulière avec un humour so british.

Je ne dirais rien de plus de peur de vous gâcher le plaisir. Je ne peux que vous le recommander pour accompagner vos froids dimanches après-midis.

   

    

    

    

Fanny