Des period dramas en pagaille! #6

A116QzkIY7L._SL1500_

Home fires (Saison 2, 6 épisodes, 2016, itv)

La première saison de cette mini-série m’avait laissé une plutôt bonne impression. Je suis donc heureuse d’avoir pu continuer mon voyage au cœur d’un petit village du Cheshire malmené par la Seconde Guerre mondiale. Nous retrouvons les femmes qui font vivre la bourgade par leur initiative et leur travail. Nous voguons entre histoires d’amour impossibles, drames dus à la guerre et intrigues en tout genre. Ces nouveaux épisodes sont du même niveau que les précédents : sympathiques et sans prétention. Je suis déçue de l’arrêt de cette série car elle possède un vrai potentiel et toutes les questions n’ont pas trouvé de réponse. Dommage également car je me suis facilement attachée aux personnages.

81u4xd-8hxl-_sl1500_

Goodnight Mister Tom avec John Thaw et Nick Robinson (1998)

J’ai découvert ce film par hasard par le biais du compte Instagram Corsets and Cravats. Il s’agit d’une adaptation du premier roman de Michelle Magorian paru en 1981. En pleine Seconde Guerre mondiale, nous suivons l’évacuation vers un petit village d’un garçon des bas-quartiers de Londres. Il atterrit chez un vieux monsieur. L’acclimatation n’est pas aisée ni pour l’un ni pour l’autre. Mais très vite, un lien fort se crée entre eux. Les histoires personnelles de ces deux personnages principaux sont pour le moins difficiles. Elles nous sont dévoilées au compte goutte grâce à plusieurs rebondissements et révélations. J’ai souvent été agréablement surprise par les chemins inattendus que nous fait prendre cette histoire. Une belle découverte!

thecrown_keyart_us

The Crown (Saison 1, 10 épisodes, 2016, Netflix)

J’ai attendu cette série avec une grande impatience. Elle met du temps à démarrer et à vraiment trouver son rythme de croisière. Cependant, l’esthétique est soigné. J’ai apprécié d’entrer dans l’intimité et les coulisses d’un tel règne. On y découvre toute la complexité et les tractations qui sévissent dans les couloirs du palais de Buckingham. Les choix et dilemmes sont le quotidien d’un monarque. Entre pouvoir, vie personnelle et état d’âme, Elizabeth doit trouver sa place et s’imposer. Margaret, la sœur d’Elizabeth, est un beau personnage pour lequel on ne peut qu’avoir de l’empathie car elle est clairement sacrifiée. The Crown, est une série assez réussie avec laquelle on apprend beaucoup.

A venir dans de prochains numéros

a1erjgjukml-_sl1500_ mv5byzqzoge1mdkty2qwni00zdu4lwi3zgitmdg4zda3zjuznge2l2ltywdll2ltywdlxkeyxkfqcgdeqxvyndgymte0odk-_v1_sy1000_cr006761000_al_ 81hnnvf6anl-_sl1500_

Participation au challenge A year in England de Titine.

11800031_10207543959508138_8537340896721806582_nFanny

Publicités

16 commentaires sur « Des period dramas en pagaille! #6 »

  1. J’ai aussi beaucoup aimé Margaret l’actrice est superbe, très charismatique et le personnage est très attachant. Surtout quand on sait qu’elle ne s’est jamais vraiment remise de sa déception sentimentale… J’ai très envie de voir la suite de The Crown

  2. J’ai commencé The Crown et j’adore : Voilà ce qu’on appelle une série de qualité !! Je ne connaissais pas du tout les 2 autres et Home fires me tente beaucoup 🙂

  3. Les deux premières m’ont été chaudement recommandé par notre chère Emjy. Et j’ai bien aimé « The crown » qui montre bien la complexité d’être reine et les devoirs qui lui incombent. Je rajouterais à ton billet l’extraordinaire prestation de John Lightow en Churchill qui vole totalement la vedette à Claire Foy qui est pourtant excellente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s