Chaque soir à 11 heures de Malika Ferdjoukh

71q3l-csz9lRésumé de l’éditeur : Willa Ayre s’est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux. Iago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée. Dès la rentrée, Iago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. De la grande maison obscure cachée au fond de l’impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son coeur, et faire un choix…

Après avoir adoré Broadway Limited, je suis heureuse d’avoir pu découvrir une nouvelle histoire de Malika Ferdjoukh. Cette dernière joue ici avec un mélange de contemporain et de gothique. En effet, beaucoup de mystère et d’ombres planent au dessus de ce livre. La demeure de Fausse-Malice n’est pas en reste et nous attire irrémédiablement. Ce roman recèle son lot de fantaisie comme sait si bien le faire l’auteure que ce soit dans les noms des personnages (et des animaux de compagnie), les descriptions ou encore le langage utilisé. Cet ouvrage est un vrai vent d’air frais! Ce style si particulier à Malika Ferdjoukh est un régal et change de mes lectures habituelles. Pour couronner le tout, elle nous propose une intrigue faite de suspens et de secrets. Même si j’ai deviné quelques petites choses, j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Willa dans ses interrogations. Le récit est rythmé du début à la fin. Je n’ai pas ressenti une seule seconde d’ennui.

J’ai beaucoup aimé l’héroïne que Malika Ferdjoukh nous propose de suivre. Willa a son caractère. Elle est scolarisée dans un lycée privé fréquenté par des jeunes gens financièrement aisés. Elle n’essaye pas d’être comme eux à tout prix et n’oublie pas son extraction modeste. Elle préfère utiliser son intelligence, sa vivacité d’esprit et son humour pour s’intégrer. L’auteur nous fait également rencontrer une ribambelle de personnages secondaires charismatiques qui ne peuvent laisser le lecteur de marbre. Toutefois, les copains de lycée de Willa ne sont pas forcément ceux auxquels on s’attache le plus. J’ai ressenti une nette préférence pour la famille Fils-Alberne, bien plus intéressante et énigmatique. L’auteure insère de multiples références culturelles à Jane Austen ou encore Jane Eyre (l’héroïne s’appelle Willa Ayre). La musique est un élément phare des romans de l’écrivain. Ce roman comporte donc une véritable playlist jazzy. Nous sommes bercés par des notes de musique qui apportent une ambiance singulière.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman adolescent car ce n’est pas forcément mon genre de prédilection. Malika Ferdjoukh a su, une nouvelle fois, me prendre par la main et m’emmener dans son univers si particulier et si vivifiant. La magie opère et chaque page est un régal. Quatre sœurs est dans ma pile à lire. Je pense qu’il ne va pas faire long feu.

Merci à Malika de m’avoir fait parvenir son livre.

logo-lit

Vous aimerez aussi découvrir :

  • Aristotle and Dante discover the secrets of the universe de Benjamin Alire Saenz
  • Broadway Limited, Tome 1 : Un dîner avec Cary Grant de Malika Ferdjoukh
  • Le pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 1 : Étiquette et espionnage de Gail Carriger

Fanny

Publicités

21 commentaires sur « Chaque soir à 11 heures de Malika Ferdjoukh »

  1. Fanny, ça fait longtemps que je n’étais pas passée par ici ! Il va falloir que je retrouve mes habitudes si je reprends la vie de mon blog.
    J’ai lu ce livre et j’en garde un bon souvenir. Je devais lire la série des Quatre sœurs et je ne l’ai toujours pas fait. Ma biblio les a. A suivre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s