Le bullet journal, cet outil qui a révolutionné mon quotidien

Aujourd’hui, je vous propose un article hors du commun sur le blog. Je vais vous parler d’un outil qui a changé ma vie. Oui oui, rien que ça! Je ne vous ferais pas l’affront de vous expliquer ce qu’est le bullet journal (ou bujo pour les intimes) car il en est question un peu partout sur la toile, à la télévision ou dans la presse écrite. Si vous souhaitez avoir plus d’information, n’hésitez pas à surfer sur le site du créateur Ryder Carroll, de Boho Berry, d’Alice, de Violette Factory, de Journaling Addict ou encore de Julie de journaling.fr.

Cet article a pour but de vous présenter mon expérience ainsi que ma vision de l’outil. C’est aussi un point d’étape après 4 mois d’utilisation.

img_20161030_181201

Pourquoi vouloir changer son organisation?

J’ai découvert le concept de bullet journal en début d’année. J’ai commencé par suivre l’expérience de quelques adeptes. L’idée a mis plusieurs mois à faire son chemin avant que je me lance dans l’aventure en juillet. C’est un ras-le-bol général qui est à l’origine de cette envie de changer ma façon de m’organiser. Je ne supportais plus d’avoir de plus en plus de choses à gérer, d’avoir des idées plein la tête à longueur de journée et d’avoir des listes sur des petits bouts de papier un peu partout. La méthode fonctionnait pour beaucoup de gens, alors pourquoi pas moi?

L’euphorie des débuts

Les débuts sont toujours plein d’enthousiasme. On a envie de tout faire, de tout mettre et de tout maitriser. Mais très vite, les petites erreurs arrivent et il faut savoir les maquiller. Le premier mois, je décorais de beaucoup de dessin, de couleur, de citation. Le quotidien reprenant le dessus, je me suis vite rendue compte du caractère chronophage de cette tâche. Par la suite et encore maintenant, je suis revenue à l’essentiel et à quelque chose de gérable en temps pour le quotidien. Ce qui ne m’empêche pas de décorer à quelques endroits et de temps en temps.

Comment je fonctionne

Cette façon de faire n’engage que moi. C’est l’organisation qui me convient.

img_20161029_134950

  1. Page de garde du mois décorée.
  2. Calendrier mensuel accompagné de puces de couleur pour différents évènements (rendez-vous médicaux, anniversaire, congés, etc.). Il permet d’avoir une vision global du mois.
  3. Le budget où je soustrais chaque dépense pour connaitre mon solde.
  4. Le tracker de mes habitudes. J’y ai inséré des tâches que j’avais du mal à réaliser avant le bujo. Ce tracker me permet de maitriser ma légendaire procrastination.
  5. Une double page pour mes activités littéraires. Elle se compose d’une vignette qui recense mes lectures mensuelles, une seconde où je note les évènements littéraires du mois (lectures communes, sorties littéraires ou salon) et une troisième qui est en fait un tracker de partage de mes billets de blog sur les différents réseaux sociaux pour ne rien oublier.
  6. Mon planning de travail par demi-journée. J’occupe un poste qui demande beaucoup de mobilité. Je récapitule donc mes déplacements dans ce tableau.
  7. Les souvenirs du mois. Je remplis cette page à chaque fin de mois. Elle récapitule 4 à 6 faits marquants.
  8. Viennent enfin les dailies.
  9. Des pages collection au fil de l’eau quand l’idée me vient.

img_20161030_124304     img_20161030_124237

Quelques pages

img_20161030_125003     img_20161030_125150

img_20161030_125634     img_20161030_125258

img_20161030_130803     img_20161030_131211

Les bienfaits

Vous trouverez ci-dessous une liste de l’apport positif du bullet journal. Ce sont les points qui ressortent lorsque j’analyse mon expérience.

  • Tout est réuni en seul carnet. Fini l’éparpillement sur plusieurs supports.
  • Meilleure productivité. J’arrive enfin à faire tout ce que je souhaite sans stress et avec estime de soi en prime.
  • Mon esprit est libéré d’un lourd poids et d’un encombrement franchement fatiguant sur le long terme. Je me repose complétement sur le bujo.
  • Faire des économies. Je suis dorénavant mes finances de très près. J’arrive maintenant à mettre une certaine somme de côté chaque mois.
  • Meilleure anticipation. Les échéances ne tombent plus brutalement.
  • Gain de temps non négligeable au quotidien ce qui permet de se concentrer sur les choses essentielles.
  • Exutoire pour les évènements douloureux ou les petites peines de tous les jours. Je m’épanche régulièrement par une phrase, une citation ou un dessin.
  • Travailler sa créativité. La mise en page, le lettrage, le dessins sont autant de bonus qui font que c’est un vrai plaisir d’ouvrir son bullet journal chaque jour.

Quelques conseils

  • Ne négligez jamais le brouillon. N’hésitez pas à vous poser devant une feuille blanche pour réfléchir à ce que vous avez vraiment besoin.
  • La communauté est vaste et généreuse. N’hésitez pas à vous inspirer des autres grâce à Facebook, Instagram ou encore Pinterest.
  • Ne cherchez pas à vouloir absolument que votre bullet journal ressemble à celui de quelqu’un d’autre. C’est un bon point de départ certes mais il faut savoir laisser parler votre personnalité et vos besoins pour que cet outil soit optimisé et personnalisé.

En 4 mois, je suis clairement devenue une adepte du bullet journal. Je ne le laisserais pour rien au monde. Et vous? Adepte, en cours de réflexion ou réfractaire? N’hésitez pas à me contacter pour plus de photos ou de renseignement.

Fanny

Publicités

60 commentaires sur « Le bullet journal, cet outil qui a révolutionné mon quotidien »

  1. Cela fait quelques mois que je me demande si je ne vais pas passer le cap. Ton article renforce cette idée, mais j’ai un peu peur que ce ne soit pas complètement adapté à ma manière de fonctionner. Je continue de cogiter… Bises et bon dimanche,
    Maeve

    1. Lance-toi dans un cahier que tu as déjà, et tu verras bien si ça marche pour toi, pas la peine de cogiter trop longtemps ou d’acheter un carnet exprès pour 😉 Je suis en période de test bujo, j’ai fait moi-même un carnet A5 (fastoche, plaisir et pour un coût d’environ 2€), pour l’instant j’aime beaucoup, à voir la suite! Lance-toi, et tu verras bien ce que ça donne.

  2. Les pages consacrées au Luxembourg sont sublimes. C’est surement une bonne chose que tu ais commencé en été, tu avais alors plus de temps libre pour mettre tout ça en route. Perso je n’ai pas encore craqué pour la méthode, j’ai pris un agenda Paperblanks « Jane Austen », j’espère que le modèle 2pages/semaine conviendra. Ce qui est sûr c’est qu’il est essentiel d’avoir un support fixe et concret plutôt que 36 agendas électroniques…

      1. Depuis, je me suis renseignée, j’ai flanné sur Pinterest et Instagram, j’ai regardé des vidéos sur Youtube… Et je me suis lancée ! À vrai dire, je suis en ce moment même en train de remplir mes premières pages !

      2. Super bien ! J’adore le remplir et ça m’aide beaucoup dans mon organisation, surtout depuis que j’ai plusieurs projets de traduction à gérer en même temps. Ça permet de garder les idées claires, d’avoir une bonne vue d’ensemble et de savoir ce qu’il faut que je fasse en priorité.

  3. J’admire toute cette créativité que je vois fleurir partout 🙂 Mais je ne suis pas sure que je saurais m’y tenir.. Pour l’instant je n’ai même plus le temps d’écrire dans mon agenda normal donc je doute que j’arrive à gérer un bullet journal.. Mais en tout cas, bravo ! Tes pages sont très réussies 🙂

  4. J’ai également passé le cap en juillet et je suis conquise. Il me sert beaucoup pour la gérance du blog, les billets à écrire et les idées de chronique, ce qui au départ n’était pas forcément le but. Mais comme tu dis on apprend à apprivoiser la bête et à le confectionner à notre image. J’en suis folle ! J’en profite pour passage pour te dire que j’aime beaucoup ta typo. Jolie comme tout. 🙂

  5. J’ai aussi été conquise par le concept en juin dernier : en pleine reconversion professionnelle j’ai trouvé que le système pouvait m’aider à mieux m’organiser dans ce défi. Et je me suis prise de passion pour les Doodles, les dessins, les listes surtout qui me servent à canaliser mes projets. J’ai aussi vu une différence dans ma vie quotidienne, j’écris plus sur mon blog, les différentes tâches personnelles ou professionnelles sont même plus faciles à faire 🙂 Bref, comme toi, je suis devenue une inconditionnelle du Bujo et je ne m’en sépare jamais !

  6. C’est après avoir regardé la vidéo de Solange te parle que je m’y suis mise. Mais je fais un peu ça à la va-vite, aucune déco ou presque, direct à l’essentiel, tout au stylo-bille, et je l’utilise au petit bonheur la chance, quand j’ai vraiment besoin de structurer une journée par exemple. Du coup je n’y ai rien vu de vraiment révolutionnaire, mais c’est vrai que ça a pu m’aider à moins procrastiner, parfois 🙂

  7. Bon, alors, je te préviens de suite que je sais ce qu’est un bujo depuis deux jours seulement… oui, j’étais sur mars depuis 6 mois 😆 Mais ce truc, tu le décores toi-même, alors ??? Et quand on est nulle en déco, dessins, lettrages, on fait quoi ?? Le bon vieil agenda ! Le mien est scolaire, il commence en septembre… Une page par jour parce que ma journée le vaut bien ! 😉

      1. J’ai commencé en novembre, pour finir, le 15 quasi, mais ça m’a permis d’avoir du recul pour mieux cibler ensuite les autres mois. Vu que j’avais déjà de la matière, c’était plus facile pour le plan de bataille.

        Je pense que je vais chercher après du scotch décoratif aussi (et pas celui à boire).

        Pour le moment, je m’entraine aux bannières ! 😉

  8. J’aimerais bien me lancer l’un de ces jours, et ton article m’encourage! ça fait un moment que j’y pensais, ce serait effectivement une solution intéressante à mes problèmes de « quantité » de carnets et agendas & Co… =)

  9. J hésite vraiment me lancer … C est vrai que ça peut être pratique de regrouper tout dans un même cahier, mais devoir trouver un code,ou le décorer… Je sais pas si c est pour moi

  10. J’hésite aussi. Ma crainte est surtout que cela me prenne trop de temps – on en a déjà pas temps que cela pour faire tout ce que l’on doit de nos jours -, et que, du coup, il ne me serve à rien.

  11. J’ai déjà l’habitude de suivre mon activité litteraire sur des feuilles regroupées dans un classeur ou sur des pages informatiques. C’est vrai que, vu comme ton bujo, c’est bien plus joli. Mais je crains que cela me prenne beaucoup de temps, encore au détriment de mon temps lecture.

  12. J’ai également commencé en juillet et je reste conquise ! je cherche encore mon style pour les dailies mais je pense tenir le bon bout. J’ai un bujo perso et un pro, les deux me servent tous les jours. Dans le perso, je suis plus créative et je l’oriente davantage vers un journalier où raconter mes journées, cela faisait longtemps que je voulais m’y remettre et le bujo m’en donne l’occasion. La lecture et le blog y tiennent aussi une place importante, tu t’en doutes : liste de mes lectures par mois, gestion des SP (proposition, réception, lecture et publication), wislist, achats etc. J’ai encore mille idées. J’ai cependant encore du mal à le remplir régulièrement sauf en vacances, il faut donc que je travaille là-dessus et notamment sur mon boulot trop chronophage : un petit tracker devrait arranger tout cela 😉 !
    Merci ce billet et bravo, ton bujo est très beau !

  13. J’ai été tentée en voyant l’évolution du journal de George, mais je ne sais pas si je parviendrais à le tenir régulièrement. Je me connais trop bien !
    Mais bravo pour le tien. Il me semble bien décoré.

  14. Moi qui adoooore les listes en tout genres et carnet, le concept du bullet journal j’adore. Mais en pratique…j’aurais peur de ne pas depasser le stade de l’euphorie des debuts. Tout comme Syl, je me connais et puis meme si c’est un outil d’organisation, le temps me manquerai pour bien le planifier.
    D’ailleurs, je me pose une question concernant ces cahiers. Lorsque tu le commence et que tu fais ton sommaire ( qui evolue avec le journal j’imagine bien), comment sais-tu le nombre de pages que tu veux consacrer a ci ou a ca? Et en 4 mois d’utilisation, combien de bullet journal as-tu eu? Un seul? Parce que je me demandais aussi concernant certaines pages, il est necessaire j’imagine, de les reporter d’un carnet a un autre par exemple la wishlist litteraire car on a pas forcement eu le temps, le temps d’un carnet de les avoir achetes ou lus.
    PS : ton lien vers la photo de Gilmore girl renvoie a la page du luxembourg et c’est bete, je voulais la voir parce que j’aime bien gilmore girl ( qui revient sur nos ecran je suis troooop contente!!!!) et merci pour cette page sur Daphne car j’en apprends plus sur ces que je n’ai pas lu/ne savait pas qu’ils existaient pour certains.
    ps 2 : Ben voila. Je n’avais pas envoye ce commentaire que deja mon cerveau me crie de commencer un bullet journal et que j’ai deja regarde tous les sites que tu as donne et je pense deja a quand je vais l’acheter….;-)

    1. J’ai des pages qui reviennent tous les mois donc facile pour savoir ce que je vais avoir besoin. En fonction de l’utilité d’autres s’ajoutent. Je ne compte pas les pages, je te l’avoue. Je fais au feeling. En 4 mois, je n’ai même pas utilisé la moitié d’un carnet. Quand je l’aurais fini, j’en commencerais un autre en essayant de commencer au début d’un moi. Surtout pas de stress! Je fais au fil de l’eau et surtout du besoin du moment.

  15. Merci pour ce retour! Je vois de plus en plus fleurir le bujo sur les blogs ou les réseaux sociaux. Ce serait peut être un bon moyen de lutter contre ma procrastination mais je crois que j’aurais peur de ne pas tenir la distance et de ne pas continuer l’expérience, une fois le premier enthousiasme dépassé. Je vais laisser l’idée mûrir…
    En tout cas, le tien est vraiment très beau! Bravo!!!

    1. Merci beaucoup Claire! ❤ Ton message me fait très plaisir. J'ai eu peur aussi de ne pas tenir la distance. Finalement, la méthode bujo me convient et j'avoue être soulagée d'un poids. Laisser l'idée mûrir est une très bonne idée! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s