Fox-trot de Michel Quint

eho_quint4n-252x368Résumé de l’éditeur : Février 1934. Tandis que les gramophones jouent Deux sous de fleurs, l’affaire Stavisky éclabousse la classe politique française. De violentes émeutes menées par les ligues d’extrême droite éclatent. Malgré ces troubles, le spectacle continue. Le haut du pavé se presse pour admirer Lisa Kaiser qui se produit au « Sphinx », un cabaret lillois. Mais la trapéziste est sauvagement assassinée. Assiste-t-on à une contagion de la violence ? Charles, qui en pinçait pour la voltigeuse, va mener l’enquête tout en acceptant d’être la taupe du maire socialiste, Roger Salengro, chez les Croix-de-Feu. Un jeu qui s’avère dangereux. Entre music-hall, effroi et paranoïa, Fox-trot est un roman sur une époque où pointe en tout la barbarie. L’intrigue policière, implacable, est portée par un rythme martelé comme des pas de danse sur un vieux plancher.

Fox-trot est un roman très complet qui mélange l’historique, le policier, le roman d’espionnage et l’actualité contemporaine. C’est un véritable plongeon dans les années 30 que nous propose Michel Quint. Le récit débute à Paris pour se déplacer vers Lille. Le trouble est à son comble, le mécontentement fait rage et des émeutes ont régulièrement lieu. La tension et l’ambiance générale sont électriques et présentes à chaque page du roman comme s’il ne suffisait que d’une étincelle pour que tout explose. Le contexte historique est donc très bien retranscrit tout comme l’écho à notre monde actuel qui se fait vif (le roman est d’ailleurs dédié à Georges Wolinski et aux victimes de l’attentat de Charlie Hebdo).

Nous suivons principalement Charles qui va se retrouver bien malgré lui à devoir infiltrer une ligue d’extrême droite. Ceci va le mettre dans des situations bien inconfortables et dangereuses. Il va devoir se dépêtrer de nombreux faux pas. Mais ses sentiments vont régulièrement lui jouer des tours. Nous avançons de cabaret, en voyages en voiture, en assassinats, en réunion de types louches jusqu’à la chute, la révélation finale. L’ensemble est servi par une écriture expressive parfois sensuelle et parfois tranchante. Le rythme de l’intrigue est soutenu. On ne peut s’ennuyer une seule seconde tant les révélations et les rebondissements sont présents.

Comme vous l’aurez compris, ce roman aux multiples facettes m’a beaucoup plu. L’écho aux attentats de janvier 2015 ajoute une vraie dimension à toute l’histoire. Ce livre m’a également fait découvrir un auteur, un style ainsi qu’une époque à l’ambiance pour le moins tumultueuse.

massecritique     eho_logo-quadri-300x172

Fanny

Publicités

6 commentaires sur « Fox-trot de Michel Quint »

  1. Je découvre ton blog en butinant de blogs de copines en blogs de copines et je suis charmée par ton manoir. Et puis nous avons des goûts en commun… A très bientôt ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s