L’effet Rosie : le théorème de la cigogne de Graeme Simsion

9782841118793Résumé de l’éditeur : Don et Rosie sont mariés depuis dix mois et dix jours et ils sont « enceints ». Don se lance corps et âme dans ce nouveau défi : devenir père. Scientifique hors norme, atteint du syndrome d’Asperger, il aborde la paternité avec sa rigueur toute… mathématique. Et sa logique particulière. Ce qui ne semble pas toujours correspondre à ce qu’attend Rosie de lui.

Souvenez-vous il y a plus d’un an, j’avais lu et adoré Le théorème du homard. C’est donc avec impatience et fébrilité que j’ai souhaité découvrir la suite des aventures et de la vie de couple de Don et Rosie. Certes il y a quelques longueurs et la surprise du caractère et des manies de Don a eu le temps de retomber mais j’avoue avoir su me délecter encore une fois de chaque situation cocasse ou encore de suivre le fil des pensées pour le moins particulier de ce anti-héros. Don a le don (c’était facile je le sais bien…) de se fourrer dans des situations invraisemblables. Une certaine scène dans un aéroport puis dans un avion m’a d’ailleurs beaucoup faire rire.

La grosse déception de ce nouvel opus réside en Rosie. J’ai eu beaucoup de mal à la comprendre et à la cerner. La plupart du temps elle m’a parue injuste, peu clairvoyante voire même méchante. En lisant le premier tome, je n’aurais jamais pensé qu’elle tournerait de cette manière. Don est en plein stress de devenir père. Il doit en plus comprendre une Rosie ingérable. En ce qui concerne les personnages secondaires, j’ai apprécié l’évolution de ceux déjà connus et d’en découvrir de nouveau. L’écriture de Graeme Simsion est à l’image du roman précédent : agréable, facile et juste. Les pages se tournent sans soucis.

J’ai certainement été moins surprise que dans le premier opus. Quelques longueurs et une Rosie décevante m’ont quelque peu désarçonnée. Cependant j’ai souvent ri aux situations cocasses, l’écriture de Graeme Simsion est toujours aussi agréable à lire et Don reste très attachant.

Fanny

Publicités

9 commentaires sur « L’effet Rosie : le théorème de la cigogne de Graeme Simsion »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s