A un fil de Rainbow Rowell

yo_un_10Résumé de l’éditeur : Georgie est au trente-sixième dessous : cela faisait des années que son mariage battait de l’aile, mais cette fois, c’est la fin. Alors que son mari est parti passer Noël avec ses enfants dans le Nebraska, elle reste seule à Los Angeles, car elle a pris la fâcheuse habitude de faire passer sa carrière avant sa famille. C’est alors qu’elle tombe sur un vieux téléphone jaune à cadran rotatif. Contre toute attente, cette antiquité va lui permettre de faire un bond de quinze ans en arrière et de communiquer avec Neal dans le passé. N’est-ce pas l’occasion rêvée pour résoudre leurs désaccords et retomber amoureux comme au premier jour ?

C’est le premier Rainbow Rowell que je lis. A la vue de tous les avis élogieux concernant Eleanor & Park ou encore Attachement, je me faisais une joie de découvrir un de ses ouvrages. Seulement voilà, je ressors de cette lecture assez mitigée malheureusement… A mon avis cette histoire recèle un vrai potentiel. En effet, le téléphone qui permet de joindre quelqu’un dans le passé est une superbe idée. Mais contre toute attente, l’auteure ne donne aucune explication, ne va pas assez loin et se contente de rester en surface. Quelle déception de ce point de vue. De même, j’avoue ne pas avoir accroché avec le style. Je ne sais pas si c’est dû à la mise en page mais les différents passages du présent vers le passé sont assez difficiles à cerner. Cela rend le tout décousu de demande une gymnastique constante. Pour ne rien arranger, les dialogues manquent quelque peu de piquant.

Le point positif est que j’ai tout de même réussi à m’attacher aux différents personnages. Ils sont plutôt bien croqués et ont su m’attendrir par moment. Quelques scènes m’ont même fait sourire. La profession de Georgie (scénariste de série) m’a surprise mais est original dans la littérature. Elle a su me faire ressentir de l’empathie pour elle et sa situation. Elle est passionnée par son travail au risque de laisser de côté sa vie familiale. Les personnages secondaires sont bien présents et assez détaillés. Ils ont chacun leur lubie et leur singularité. Certains sont carrément décalés et apporte une vraie touche de fraicheur à l’ensemble.

Il s’agit d’une déception en ce qui me concerne. La très bonne idée de départ n’est pas assez aboutie et le style manque franchement de relief. Je tenterais surement Eleanor & Park un de ces quatre car l’histoire m’intéresse.

Fanny

Publicités

21 commentaires sur « A un fil de Rainbow Rowell »

  1. Quelle histoire ! J’adore l’idée même si apparemment l’auteure n’explique pas vraiment le « pourquoi du comment » !
    Peut être que je me laisserai tenter à l’occasion…

  2. A l’inverse, j’ai lu tous les autres romans de Rainbow Rowell, sauf celui-ci. Autant j’ai A-DO-RE Fangirl et bien aimé Eleanor & Park, autant j’ai été très déçue par Attachement. Du coup ma théorie est la suivante : Rainbow Rowell écrit bien mieux des histoires sur les ado que sur les adultes !

  3. Je l’ai vu au Salon du livre mais je trouvais le visuel si si … que je me suis dit la prochaine fois ou quand tu auras moins de 50 livres dans ta PAL (dans 20 ans quoi ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s