La conspiration de Whitechapel de Anne Perry

896631841Résumé de l’éditeur : Printemps 1892. John Adinett, un membre respecté de la haute société londonienne, est jugé pour le meurtre d’un de ses meilleurs amis. Le commissaire Thomas Pitt, chargé de l’enquête, est appelé à témoigner. Mais à l’issue de ce bien étrange procès, le voilà traîné dans la boue, démis de ses fonctions et exilé dans un des quartiers les plus sordides de Londres. Seule sa femme, l’intrépide Charlotte, sera capable de reprendre l’enquête de son cher mari afin de sauver sa carrière et sa vie des griffes du mystérieux et puissant Cercle Intérieur… Des somptueux salons de l’aristocratie aux taudis de l’East End, Anne Perry n’a pas son pareil pour faire le portrait d’une société victorienne gangrenée par l’injustice sociale et au bord du chaos.

Je peux d’ors et déjà vous le dire, ce 21e opus est un très très bon cru. Tout d’abord l’enquête est passionnante. En effet, Thomas se retrouve en mauvaise posture. Il est envoyé de force dans les bas-fonds de Londres afin de surveiller ce qui s’y passe. Mais en réalité, c’est une véritable mise à pied. Des membres d’un groupuscule, le cercle intérieur, ne veulent plus le voir à son poste de commissaire. Tout l’entourage de Thomas va tenter de le sortir de là. C’est ainsi que nous retrouvons Charlotte, Tellman, Gracie et Vespasia. Ils vont faire front et se souder pour mieux contrer les détracteurs de Pitt.

La peine de Charlotte au départ de Thomas m’a ému. Dommage qu’Emily n’ait fait qu’une très courte apparition car j’estime qu’elle aurait pu aider sa sœur et son beau-frère surtout qu’elle fréquente un cercle de personnes haut placées. Dans ce tome, nous rencontrons toute une panoplie de personnages secondaires vivant dans l’East End. Les conditions de vie exécrables, la xénophobie et la haine ambiante sont bien retranscrites. L’intrigue est rythmée puisque nous suivons les principaux protagonistes dans leurs multiples pérégrinations à la recherche de preuve.

Cette nouvelle enquête victorienne est une très grande réussite. Nous avons frissonné pour notre commissaire préféré. J’ai apprécié les descriptions de l’Est End. Par contre Emily m’a franchement déçue…

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Claire, Bianca, Sybille, Soie, Belette et Céline.

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle, du challenge Quelques heures avec Anne Perry, et du challenge British Mysteries.

      2168108069

Fanny

Publicités

22 commentaires sur « La conspiration de Whitechapel de Anne Perry »

  1. bonjour,

    je pensais pas trouver autant de monde qui comme moi partage ce genre de lecture. j’en ai d’ailleurs fais un article sur mon blog mais pas le même titre mais restant dans la série de charlotte et pitt 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s