Demain à Santa Cecilia de Maria Duenas

9782221136133

Blanca Perea vit une période difficile de sa vie. En effet, son mari l’a quitté pour une nouvelle compagne et ses enfants sont maintenant indépendants. Elle décide de fuir L’Espagne et ses soucis en acceptant un poste dans l’université de Santa Cecilia en Californie où elle doit classer les archives d’un professeur disparu, Andrès Fontana. Une fois sur place elle rencontre des personnes qui vont vite devenir les nouveaux membres de son entourage. Des secrets, des faux semblants, une pointe de manipulation, des rencontres et une réflexion sur la vie et les choix à faire attendent l’héroïne.

L’auteure fait se croiser deux histoires distinctes. La première nous permet de suivre l’héroïne, Blanca. La seconde réside en un flashback où nous suivons Andrès Fontana ainsi que Daniel Carter. Ce schéma m’a plu car nous découvrons les principaux protagonistes en alternance. Cependant, l’intrigue manque franchement d’intérêt et de surprise. Le lecteur devine bien avant l’héroïne ce qui l’attend. De ce fait, l’effet des différents rebondissements retombent comme un soufflet. Il en va de même avec la chute du récit qui n’est pas surprenante. Je l’attendais avec grande impatience pensant que Maria Duenas nous assènerait peut-être un retournement final.

Pourtant l’ambiance et le contexte général m’ont plu tout comme les personnages. J’ai plutôt aimé l’héroïne même si son histoire est un peu classique  et déjà vu de multiples fois en littérature ou au cinéma. Elle a tout de même su m’être attachante par ses réflexions. Par contre, je n’ai pas su saisir Daniel Carter. Il possède deux faces et use de l’une ou de l’autre à sa guise. Nous sommes face à une espèce de chasse au trésor. Cette dernière m’a permis de découvrir les missions espagnoles et jésuites construites en Californie. Je connais peu l’histoire des États-Unis et encore moins l’histoire religieuse de ce pays.

Malgré des personnages et un contexte plaisants, ce roman souffre d’une intrigue un peu légère. Ce roman ne sera malheureusement pas inoubliable. Je reste donc sur une déception. Je retenterais peut-être cette auteure avec L’espionne de Tanger qui a reçu un bon accueil.

Fanny

Publicités

3 commentaires sur « Demain à Santa Cecilia de Maria Duenas »

  1. Je déteste les bandeaux titres « déjà 1.000.000 vendus », comme pour me dire « quoi, t’as pas encore acheté ce livre ??? » et là, je passe mon tour 😀

    Il n’est pas inoubliable et ils en ont vendus autant ?? :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s