La déchéance de Mrs Robinson de Kate Summerscale

9782264062543Résumé de l’éditeur : 1844, Isabella Walker épouse l’ingénieur Henry Robinson. 1850, elle s’éprend d’Edward Lane, jeune et brillant médecin, et relate cette passion fantasmée dans son journal intime. 1855, Henry dérobe ces écrits et l’accule au divorce, faisant de cette femme sous verre l’héroïne bafouée d’un procès scandaleux qui excite les préjugés d’une société victorienne régie par les hommes. Un tableau saisissant de l’intenable condition féminine dans l’Angleterre corsetée du XIXe siècle. Passionnant.

Ma chronique va être particulièrement car j’ai aimé cette lecture mais pas pour les raisons que j’espérais. En effet, en page de titre il est indiqué «Journal intime d’une dame de l’époque victorienne ». Ce sous-titre est franchement réducteur et trompeur pour le lecteur. En réalité, l’auteure nous propose une chronique de cette affaire de divorce (l’un des premiers en Grande-Bretagne) en remontant le temps jusqu’aux prémices de celle-ci. En ouvrant ce livre, je m’attendais à lire un roman mais pas du tout. En effet, Kate Summerscale nous expose les faits en s’attachant aux journaux intimes d’Isabella Robinson, à la correspondance des protagonistes, aux comptes rendus de procès ainsi qu’aux coupures de presse de l’époque.

L’auteure met un point d’honneur à nous exposer le contexte de l’époque qu’il soit scientifique (médecine, phrénologie, théorie de l’évolution) mais aussi artistique (de nombreux écrivains sont cités comme Charles Dickens par exemple). La condition des femmes, l’évolution des lois sur le divorce et les thèses (souvent fumeuses) des maux utérins sont également très détaillés. Il serait facile de s’attendre à un récit rigoureux. Mais au contraire, la plume m’a paru agréable et facile à lire. Cependant, quelques passages explicatifs m’ont paru longs et sans intérêt pour l’histoire. Il y a presque 100 pages de notes en fin de livre. Le lecteur est libre de les lire ou non. De même un index est présent. Il est donc possible de se référer à ce livre en cas de recherche.

Cet ouvrage est vraiment intéressant pour toutes les raisons citées. J’ai appris beaucoup de détails qui m’étaient étrangers auparavant. Il est aussi déroutant car on s’attend à un roman pour finalement se voir lire une retranscription de cet évènement voire presque une biographique d’Isabella Robinson à certains moments.

Lu en lecture commune dans le cadre du challenge XIXe siècle et du mois anglais avec Élodie, Coquelicote.

10275930_573439692774855_4106735974980450703_n

Fanny

Advertisements

45 commentaires sur « La déchéance de Mrs Robinson de Kate Summerscale »

  1. Ça me rappelle terriblement The Sealed Letter d’Emma Donoghue, l’histoire d’un divorce en 1864 en Angleterre, basé sur des faits réels. Je ne sais pas à quel point ça se ressemble, je serais curieuse de voir :).

  2. Le contexte paraît particulièrement intéressant. N’est-ce pas une caractéristique de la littèrature anglaise de beaucoup détailler. Je commence un roman d’Elisabeth Gaskell qui fait aussi son « poids ». Je le note pour un prochain mois anglais.

  3. Le contexte et le thème me plaise. Je pense par contre que la forme me gênerait un peu, à emprunter plutôt pour ma part. Je vais regarder du côté de ma médiathèque :D.
    Merci pour ton avis.

  4. Je ne m’attendais pas à trouver un roman parce que j’ai un peu regardé L’affaire de Road Hill House (que je n’ai pas encore lu) du même auteur et pareil, ça parait être une chronique.Moi aussi j’ai eu un peu de mal avec la longueur de certains passages sur la médecine mais dans l’ensemble j’ai trouvé ce récit très intéressant.
    Merci pour la découverte 🙂

  5. Après la lecture des billets de Titine et celui d’Adalana je découvre le tien qui en remet une couche 😉 ! Je regrette de ne pas avoir eu le temps de le lire pour le Mois Anglais, mais je sens qu’il ne passera pas l’été dans ma PAL ! J’aime beaucoup la couverture de 10/18 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s