Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers de J.K. Rowling

product_9782070643028_244x0Résumé de l’éditeur :Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom. Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

Je me souviens avoir découvert ce premier opus grâce à ma mère qui m’avait offert le coffret des trois premiers tomes lors d’un passage en course dans un supermarché. Je l’avais lu d’une traite et avec beaucoup de passion sans pouvoir le lâcher. J’avais alors 10 ou 11 ans. Depuis je ne l’avais jamais relu. Mais il y a peu de temps, comme une envie soudaine m’a prise de me replonger dans cette histoire qui m’avait tant plu. Plus de 10 ans après j’ai fait mon grand retour à Poudlard en compagnie de nos chers héros : Harry, Ron et Hermione.

Comme dans mon souvenir, les personnages sont irrésistiblement attachants. Au départ, Hermione parait prétentieuse. Mais au fil de ce premier tome, nous apprenons à la connaitre et à l’aimer. Elle finit par s’adapter, par trouver sa place et s’affranchir de sa carapace d’intellectuelle. Ron a des répliques savoureuses qui me font bien rire. Neville apporte une touche d’humour avec ses multiples dérapages et sa légendaire maladresse. Ce premier tome permet de nous familiariser avec les éléments fantastiques et le contexte général (la vie dans le château, les us et coutumes des sorciers).

J.K. Rowling nous propose un début assez enfantin dans un premier temps. Ceci lui permet de faire évoluer ces personnages vers l’adolescence puis le début de l’âge adulte dans les tomes suivants. C’est donc une joie de savoir que nous allons les suivre durant chaque année et ainsi les voir grandir. Cependant, l’auteure a su insérer quelques passages assez sombres qui augurent déjà de futures aventures bien difficiles à affronter pour nos jeunes héros. Elle nous propose également une vision manichéenne où le bien et le mal s’affrontent.

Il s’agit d’une belle entrée en matière qui donne l’eau à la bouche et l’envie d’en savoir davantage. J.K. Rowling met en place son univers tout en douceur et d’une belle manière. Ce roman se lit tout seul. J’ai pris un grand plaisir à retrouver toute cette panoplie de personnages. Il est également possible de détecter des éléments présageant de la suite des évènements. Une relecture qui est loin de m’avoir déçue.

Lu dans le cadre du challenge éphémère : Relisons Harry Potter de George.

challenge-relisons-harry-potter2Lu en lecture commune dans le cadre du mois anglais avec .

10275930_573439692774855_4106735974980450703_n

Fanny

Publicités

41 commentaires sur « Harry Potter, Tome 1 : A l’école des sorciers de J.K. Rowling »

  1. Ah Harry Potter ! 😀
    Il est vrai que lorsque l’on se replonge dans la lecture de ce premier tome ont est toujours émerveillé.
    J’adore ce premier tome, car comme tu le dis on se familiarise avec le monde sorcier, et c’est le tome qui nous fait le plus entrer dans la magie du monde que J. K. Rowling a créé ;).

  2. C’est une des séries les plus cohérentes que je connaisse, quand on la relit en connaissant tout l’histoire, c’est fou le nombre de détail, de remarque, de geste qui sautent aux yeux et annoncent quelque chose qui n’arrivera que plusieurs livres plus tard 🙂 J’adore cette série 🙂

  3. Je suis un peu moins enthousiaste que vous toutes je crois parce que j’ai une préférence pour le film, que j’ai découvert en premier.

  4. Tu sais, je ne la trouve pas si manichéenne que ça finalement, je trouve au contraire qu’avec le personnage de Rogue, elle montre bien qu’il y a cette frange grise entre le mal et le bien, et que tout est beaucoup plus compliqué que les apparences ne le montrent.
    Je t’envie vraiment d’avoir eu 10 ans quand Harry est né…quelle chance!!!!!

    1. C’est vrai que j’ai de la chance même si j’ai eu du mal à suivre les parutions. Il y a plusieurs tomes que je n’ai pas lu en entier à l’époque. Je me rattrape maintenant!
      C’est vrai que Rogue équilibre le tout. D’ailleurs dans les films il est le « vilain » jusqu’au dernier opus alors que dès le 1er livre il est montré comme ayant des faiblesses malgré son apparence sévère et dure.

  5. J’ai commencé très tard à lire la série car je voyais les films. J’en suis toujours au quatrième tome mais j’adore l’écriture et l’univers. On est vraiment dans un autre monde quand on lis ou vois Harry Potter

  6. Oh comme toi ma mère m’avait offert le coffret des trois premiers 🙂
    En revanche, je les ai relus très très souvent, et cela dès le début, je les relisais tout le temps pour patienter entre les tomes ! Pourtant, à chaque fois que je replonge dedans, le plaisir est intact. Tu verras quand tu les reliras (notamment le troisième), on découvre tous les indices que JK Rowling avait parsemés…

  7. Tu me donnes envie de le relire… Alors que je l’ai déjà lu au moins quinze fois ! (au bas mot !) J’avais très envie de me relancer dans toute la saga en VO, mais je n’ai que le 7 en anglais. En tout cas c’est chouette de voir que toutes ces années après, tu y as de nouveau pris plaisir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s