Bilan de mes lectures : AVRIL 2014 ~ Lectures à venir : MAI 2014

Avril a été placé sous le signe des livres qui dormaient dans ma PAL depuis un moment et que je souhaitais découvrir. Je suis toute fière puisque j’ai réussi à en sortir quatre. Ces lectures ont été plus que plaisantes. Je vous présente tout ça ci-dessous. Ne vous fiez pas au nombre de livres lus car je me suis plongée dans pas mal de courts ouvrages.

Nombre de livres lus : 11

Nombre de pages lues : 2201

(Pour lire les chroniques disponibles, il faut cliquer sur les images)

10150714_793559984006028_8353234_n

Le cycles des âmes déchues, Tome 1 : Le mal en la demeure de Stéphane Soutoul, éd. Le petit caveau, 140 p.

Ce roman à l’ambiance gothique et fantastique m’a dans l’ensemble plu. J’ai aimé l’univers vampirique qu’a développé l’auteur. Il en va de même pour le cadre spatio-temporel. Je regrette de ne pas avoir été aussi proche des personnages que je l’aurais souhaité.

1185851_788211214540905_1045842492_n

L’Epouvanteur, Tome 2 : La malédiction de l’Epouvanteur de Joseph Delaney, éd. Bayard Jeunesse, 361 p. [commencé le mois dernier]

Ce seconde tome est à la hauteur du précédent. Nous suivons Tom dans son apprentissage pour devenir épouvanteur. Il grandit et gagne en maturité. Le contexte sombre et inquiétant est toujours présent. Je lirais la suite avec plaisir.

998448_794576983904328_577266743_n

Le protectorat de l’ombrelle, Tome 2 : Sans forme de Gail Carriger, éd. Le livre de poche, 456 p.

Après plus d’un an, j’ai retrouvé avec grand plaisir Alexia Tarabotti. Les personnages sont hauts en couleur et pétillants. L’humour et le steampuck de Gail Carriger sont efficaces. Une bulle de détente!

10155197_797644286930931_9008229679817524519_n

Les étoiles de Noss Head, Tome 2 : Rivalités de Sophie Jomain, éd. Rebelle, 354 p.

Une suite que j’attendais de lire avec impatience. Dans le premier opus, je m’étais beaucoup attachée aux personnages. Le pari est réussie pour Sophie Jomain qui signe un tome avec des rebondissements et des révélations intéressantes.

10176041_797645660264127_8841388062255406727_nOuessantines de Patrick Weber et Nicoby, éd. Vents d’ouest, 128 p.

Je souhaitais découvrir ce roman graphique depuis un bon moment. Merci Natiora de me l’avoir fait parvenir par livre-voyageur. J’ai apprécié l’intrigue et l’héroïne qui tente d’ouvrir une maison d’hôte sur l’île d’Ouessant. Par contre, j’ai moins apprécié les clichés qui jalonnent ce livre.

10257706_802341516461208_4201298172494643754_n

Les tribulations d’une cuisinière anglaise de Margaret Powell, éd. Payot, 249 p.

Il s’agit d’un témoignage intéressant qui nous donne à voir la vie d’une domestique dans l’Angleterre des années 1920 à 1960. Margaret Powell écrit comme elle parle. Les répétitions m’ont quelque peu gêné. Mais dans l’ensemble c’est une bonne introduction au sujet.

10251942_802343039794389_4465205094847232038_n

Billie Holiday, rien que la musique de Dominique Maurizi, éd. A dos d’âne, 45 p.

Ce tout petit livre m’a fait découvrir la chanteuse Billie Holiday. Malgré qu’il soit destiné à la jeunesse je suis restée sur ma faim car le contenu est vraiment succinct. L’auteure use de quelques raccourcis. Par contre je salue l’évocation de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis qui saura faire passer un message.

10309650_804217056273654_4331159277589814723_n

Anne… La maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery, éd. Québec Amérique, 374 p.

Un vrai et beau coup de cœur comme je les aime pour ce joli roman. Anne est une petite fille terriblement attachante qui n’a pas sa langue ni son imagination dans sa poche. Elle est touchante et émouvante. Nous suivons ses aventures sur l’Île-du-Prince-Édouard avec intérêt. Elle grandit sous nos yeux. J’ai hâte de voir sa vie de jeune adulte.

1613860_806867352675291_4674110966557575244_n

Les cinq pépins d’orange (une nouvelle du recueil Les aventures de Sherlock Holmes) de Arthur Conan Doyle, éd. numérique, 30 p.

Je me remets doucement à lire du Sherlock Holmes. J’aime beaucoup ce genre de nouvelle avec des chutes surprenantes. En très peu de pages Doyle nous déroule toute une intrigue et son dénouement. Les deux acolytes sont fidèles à eux-mêmes. Un plaisir à lire!

Couv-Mirette-Bretagne

Les enquêtes de Mirette : Embrouille en Bretagne de Fanny Joly et Laurent Audouin, éd. Sarbacane, 30 p.

Je découvre Mirette et son « chassistant » avec cette cinquième enquête qui se déroule en Bretagne. Je me suis bien amusée avec ce livre. Les enfants ont de quoi s’instruire sur cette belle région. Des renvois récurrents vers des notes de bas de page à l’aide d’astérisques ont franchement gêné ma lecture.

1480691_808065975888762_68116501550657863_n

La guitare de Django de Fabrizio Silei et Alfred, éd. Sarbacane, 34 p.

Ce roman graphique aux superbes dessins m’a transporté et fait suivre les pas de Django Reinhardt. Sa guitare en est la narratrice. Elle nous parle de son musicien avec beaucoup de tendresse. Presque un coup de coeur car ce fut trop court, beaucoup trop court.

LECTURES EN COURS

ADA3     product_9782070643028_244x0

LECTURES PRÉVUES EN MAI

1518630-gf     Trois_filles_et_leurs_meres_c1_large     002848159

9781442408920_custom-ab1ee04526644c3ae958cba37007c84d709a2fb1-s6-c30     9782253176718-T     Pentecost-Alley

Encore un bon mois avec beaucoup de découvertes et de surprises. J’avoue avoir hâte de me plonger dans les livres qui m’attendent…

Fanny

Le cycle des âmes déchues, Tome 1 : Le mal en la demeure de Stéphane Soutoul

maldemeureRésumé de l’éditeur : Sur les terres reculées du domaine de Kreuzburg, une ombre étend son influence maléfique jusqu’entre les murs du manoir Kraemer. Afin de préserver les siens d’une menace plus funeste encore que la mort, le maître des lieux n’a d’autre recours que demander l’assistance d’experts en vampirisme. En ce crépuscule du XIXe siècle, la famille de Lacarme, un clan issu d’une longue lignée d’érudits en occultisme et surnaturel, fait figure de référence dans la chasse aux nosferatus. Lorsque Gerald de Lacarme arrive en Allemagne, il est cependant loin de se douter de la sombre aventure qui l’attend. Car le mal qu’il est censé combattre rôde déjà dans les couloirs de la demeure, insidieux, impie… Surtout, il y a la belle Marion Kraemer, si mystérieuse, qui lui chavire le cœur à en perdre la raison. Partagé entre ses tendres sentiments et l’importance cruciale de sa mission, le jeune homme va s’immerger dans le plus terrifiant des cauchemars…

Je souhaitais depuis longtemps découvrir cette série de romans écrite par Stéphane Soutoul. J’aime beaucoup son autre saga dont j’ai dévoré les deux premiers tomes : Anges d’Apocalypse (Tome 1 ; Tome 2). Je lis peu de roman évoquant les vampires qui sont pourtant souvent traités en littérature. C’est donc avec grand plaisir que j’ai ouvert ce livre afin de me familiariser avec ces êtres buveurs de sang. Maintenant, place à la chronique car dans l’ensemble je n’ai pas été déçue.

Dès les premières pages, c’est une plongée dans un univers fantastique, angoissant, inquiétant et ténébreux qui nous attend. Pour intensifier cette ambiance, Stéphane Soutoul a utilisé des caractéristiques de la littérature gothique : un manoir, des faits mystérieux, une forêt effrayante. J’ai beaucoup aimé le déploiement de ce contexte sombre auquel je suis peu habituée mais dans lequel je me suis absorbée. C’est bien construit et prenant.

Je regrette seulement de ne pas avoir été aussi proche des personnages que je l’aurais souhaité comme si je n’avais pas réussi à me les approprier ou à les saisir. Malgré leur caractère et leur singularité, il m’a manqué un rien pour que je puisse m’attacher à eux. Cependant, ils ont su me toucher par leurs convictions et les raisons de leurs agissements.

Un premier tome que je suis très heureuse d’avoir enfin lu. Malgré des personnages que j’ai eus du mal à saisir, j’ai adoré le cadre spatio-temporel ainsi que l’intrigue avec une jolie note de romance. Je lirais la suite sans aucun doute. J’essaierais d’ailleurs de l’acquérir pour me la faire dédicacer par l’auteur aux Imaginales.

Lu en lecture commune avec Élodie.

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle et du défi « Baisser votre PAL Imaginales« .

     https://i0.wp.com/sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Imaginales/DefiPALImaginales2014.jpg

 Fanny