Belgrave Square de Anne Perry

IMG_1071

Avec mes collègues nous sommes déjà au douzième tome des enquêtes victoriennes de Charlotte et Thomas Pitt. Je vous préviens on ne peut plus nous arrêter ! Ce rendez-vous me permet chaque mois de renouer avec un univers et une période que j’affectionne.

L’agent Pitt est appelé par son supérieur Micah Drummond afin de prendre en main une enquête délicate. En effet ce dernier est choisi par Lord Byam qui se sent menacer par la mort d’un usurier. Mais Pitt ne se doute pas encore qu’il va déterrer secrets et histoires anciennes.

J’ai adoré cette intrigue et de loin par rapport aux deux précédentes (L’incendiaire de Highgate et L’égorgeur de Westminster Bridge). Pour commencer, l’histoire débute d’une façon bien différente du schéma habituelle. Pitt n’est pas appelé sur une scène de crime où le corps est encore présent. Il est demandé alors qu’un autre commissariat s’est chargé du début de l’enquête pour en être ensuite dessaisie. Celle-ci piétine. Notre héros a du mal à remonter jusqu’à l’assassin et ce jusqu’aux toutes dernières pages du roman. Anne Perry a su garder le mystère pour nous offrir un retournement de situation mémorable et bien glauque.

Dans ce tome Charlotte semble moins prendre part à l’enquête. Mais il ne faut pas s’y fier. En effet, elle est régulièrement invitée à des diners ou des soirées dans la haute société grâce à sa sœur. Ainsi elle peut à son aise épier les conversations ou les réactions de chaque personne présente. Elle est un soutien indéfectible pour son mari dans toutes les situations. J’avoue m’être beaucoup attaché à ces deux personnages. Ils ne sont pas parfaits mais ils restent unis et se comprennent sans qu’un seul mot ne soit échangé.

Voilà un opus qui m’a beaucoup plu pour tout un tas de raisons : l’enquête, les descriptions des soirées mondaines, les personnages, l’ambiance, la fin et l’écriture agréable de Anne Perry. J’attends donc avec impatience la lecture du treizième opus avec Le Crucifié de Farrier’s Lane.

Lu en lecture commune avec Bianca, Claire, Sybille, Soie et Céline.

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle et du challenge Quelques heures avec Anne Perry.

    

 Fanny

Publicités

21 commentaires sur « Belgrave Square de Anne Perry »

  1. Quel dénouement ! Je n’ai rien vu venir ! J’ai beaucoup aimé l’évolution des personnages et notamment Charlotte et Thomas qui se comprennent à demi-mot.Je pense comme toi : vivement le crucifié de Farrier’s Lane (le titre promet d’ailleurs).

  2. Je me souviens du crucifié et de ses ambiances sur fond d’émeutes et de rumeurs les plus farfelues, sans oublier les boucs émissaires habituels, mais de Belgrave Square, je ne me souviens plus de rien !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s