Bilan de mes lectures ~DECEMBRE 2013~ / Lectures à venir ~JANVIER 2014~

Voici mon bilan des lectures du dernier mois de l’année 2013. Comme à mon habitude j’ai maintenu le rythme en lisant 8 livres. Je n’ai pas vraiment eu de déception. Par contre j’ai eu trois véritables belles découvertes. Je vous laisse découvrir…

Nombre de livres lus : 8

Nombre de pages lues : 2867

(Pour lire les chroniques disponibles, il faut cliquer sur les images)

L’amour comme par hasard de Eva Rice, éd. Le livre de poche, 530 p.

Un très beau roman sur l’après seconde guerre mondiale et sur le face à face entre deux générations (celle ayant connu la guerre et l’autre). J’ai aimé les personnages, l’écriture d’Eva Rice et les thèmes qu’elle développe (l’adolescence, la musique, l’architecture notamment). J’ai juste trouvé quelques longueurs à certains passages.

Autant en emporte le vent, Tome 2 de Margaret Mitchell, éd. Folio, 479 p.

Une magnifique suite. J’ai adoré de bout en bout. J’ai été assez surprise car j’étais persuadé que la totalité de l’histoire allait se dérouler lors de la guerre de Sécession. Or ce n’est pas le cas et j’ai été étonnée du tournant qu’à pris le récit. Scarlett est un sacré personnage pas toujours agréable mais nous adorons suivre ces aventures. Vivement que je lise le troisième tome et que je puisse enfin voir l’adaptation.

Londres par hasard de Eva Rice, éd. Baker Street, 488 p.

Un coup de cœur pour cette suite de L’amour comme par hasard. Nous y retrouvons des personnages présents dans le premier roman et notamment Inigo qui m’a beaucoup touché. Ce roman prend la forme d’un parcours initiatique dans l’Angleterre des années 60 où les personnages font leurs expériences bonnes ou mauvaises. Je surveillerais les prochaines publications d’Eva Rice car j’ai découvert un vrai talent.

Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa James, éd. J’ai lu, 343 p.

Une romance historique qui remplit son rôle de lecture détente. Cependant, j’ai des réserves sur l’intrigue et la fin du roman qui sont prévisibles. Il en va de même pour l’histoire d’amour qui est convenue. C’est dommage car j’ai plutôt apprécié cette réécriture de Cendrillon, les personnages et le contexte.

L’incendiaire de Highgate de Anne Perry, éd. 10/18, 380 p.

Voici la 11e enquête victorienne de Charlotte et Thomas Pitt. Comme dans le précédent opus, l’histoire piétine trop à mon goût ce qui enlève pas mal de rythme. Heureusement la plume, les personnages, le contexte, et les sujet sociaux du XIXe siècle sont vraiment intéressants. Ils rendent les romans de Anne Perry toujours agréables à lire.

Lettres du Père Noël de J.R.R. Tolkien, éd. Pocket, 160 p.

Voici un livre touchant et vraiment divertissant. Ce recueil regroupe les lettres que Tolkien a envoyé à ses enfants en se faisant passer pour le Père Noël. Il a inventé tout un monde au Pôle Nord. J’ai été impressionnée par l’imagination de l’auteur. Il a même fait des dessins (qui sont reproduits) pour illustrer ses dires et inventer une calligraphie. Ses enfants devaient être émerveilles de recevoir ces courriers.

Les filles au chocolat, Tome 1 : Coeur Cerise de Cathy Cassidy, éd. Nathan, 295 p.

Un roman jeunesse/adolescent qui m’a convaincu. Les personnages et cette famille recomposée ont su me toucher. J’ai juste un petit bémol sur la mentalité de l’héroïne, Cherry, qui me parait avoir des réflexions un peu trop matures pour son page malgré tout ce qu’elle a pu vivre. Pour le reste, j’ai aimé le contexte, l’écriture, les thèmes abordés.

Joséphine impératrice, Tome 1 de Yumiko Igarashi, Kaoru Ochiai, ebook, 192 p.

J’ai reçu ce manga grâce à la masse critique Babelio. J’ai l’impression que la jaquette trompe un peu l’éventuel acheteur puisque dans ce premier tome nous suivons Joséphine lorsqu’elle est encore Rose de son enfance jusqu’à sa séparation d’avec son premier mari. Il est en aucun cas sujet de sa vie d’impératrice. Pour ma part, j’ai apprécié cette histoire qui m’a permis de découvrir ce personnage historique que je connaissais peu. Il faudrait que je vérifie si la vérité historique est à peu près respectée.

LECTURES EN COURS

LECTURES PRÉVUES EN DÉCEMBRE

          

J’espère vous avoir donné envie de lire certains de ces titres. Bonne année et bon mois de janvier à tous!

Fanny

Publicités

18 commentaires sur « Bilan de mes lectures ~DECEMBRE 2013~ / Lectures à venir ~JANVIER 2014~ »

    1. Le début de La mort s’invite à Pemberley m’a beaucoup ennuyé lorsque PD James tente de faire une résumé d’Orgueil et Préjugés… Une fois les 40 premières pages passées j’ai plutôt aimé.
      L’amour comme par hasard est un très beau roman.
      Bonne soirée!

  1. Un beau bilan pour ce mois de décembre. J’ai of course très envie de lire Londres par hasard et Autant en emporte le vent mais ça ne sera pas pour tout de suite. Je suis curieuse de découvrir Emma, malheureusement la mediatheque ne l’a pas ce qui m’étonne un peu d’ailleurs ainsi que Les filles au chocolat

  2. J’ai bien envie de lire la série Par hasard, je pense que je vais attendre le sortie poche du second !

    Par contre, j’attends ton avis sur La mort s’invite à Pemberley, j’ai envie de tenter mais j’ai un peu peur )

  3. Bonjour Fanny,
    je vois que tu as un rythme de lecture qui me rappelle ma grande époque.
    Aujourd’hui, je lis moins, je touche à beaucoup lus de choses et découvre le tricot, entre autres.
    J’aime beaucoup ta sélection de coup de coeur de l’année. Je garde un excellent souvenir d’Autant en emporte le vent. Je l’ai lu il y a longtemps déjà, mais il reste dans mes livres favoris. Scarlett est, certes, infecte, mais je l’adore. Malgré sa force et sa dureté, elle est extrêmement fragile et son amour pour Tara me touche énormément.
    Grâce à ta liste, je fais une belle découverte : les Lettres au Père Noël de Tolkien sont éditées en Folio !!! Le format n’est pas le meilleur pour cet ouvrage, mais je n’en possède qu’une édition très abîmées sous forme d’album, récupérée dans le pilon d’une bibliothèque où je travaillais.
    En revanche, je ne suis pas du tout amatrice de mangas, on sait quand ça commence, jamais quand ils finissent. Mais je fais une exception pour CHI une vie de chat. D’abord, il est édité dans le sens de lecture occidental, ce qui me simplifie bien la vie, et puis, c’est l’histoire d’un petit chat, or je suis une inconditionnelle des chats.
    En te souhaitant une bonne journée, j’espère que nous aurons l’occasion de recroiser sur la toile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s