Bilan de mes lectures ~NOVEMBRE 2013~ / Lectures à venir ~DECEMBRE 2013~

Me revoilà avec un nouveau bilan. Et oui le temps passe toujours aussi vite. Ce mois de novembre a été ponctué de belles découvertes et d’une déception. Finalement le bilan est plutôt positif. J’ai souvent l’impression d’être très bon public car il est rare que des romans me déçoivent énormément. Est-ce un manque de recul de ma part? Un regard pas assez affuté? D’un sens je ne vais pas m’en plaindre…

Nombre de livres lus : 11

Nombre de pages lues : 2703

(Pour lire les chroniques disponibles, il faut cliquer sur les images)

Douze minutes avant minuit de Christopher Edge, éd. Flammarion, 331 p.

Un roman jeunesse vraiment agréable à lire. Nous sommes plongés dans une enquête bien mystérieuse au cœur du Londres victorien. L’auteur met en avant la littérature de cette époque et permet de la faire découvrir au plus jeune. Malgré une héroïne peu attachante c’est à découvrir! (Sortie du tome 2, Dernière séance avant minuit, le 5 février 2014)

Instinct primaire de Pia Petersen, éd. NiL, 107 p.

Par ce petit livre engagé l’auteure dénonce l’intolérance de la société vis à vis des personnes ne souhaitant ni se marier ni avoir d’enfant. C’est aussi une véritable preuve d’amour à son ex-compagnon puisqu’elle s’adresse à lui et lui explique son choix. Un très beau manifeste qui devrait en faire réfléchir plus d’un.

Un été à Cold Spring de Richard Yates, éd. Pavillons poche, 255 p.

Une fresque assez pessimiste de l’Amérique des années 30 et 40. Richard Yates a un don particulier pour nous montrer une middle class en déroute ainsi que des personnages rongés par les actes manqués et les désillusions.

La grâce des brigands de Véronique Ovaldé, éd. de l’Olivier, 284 p.

Je vous présente ma déception du mois. Véronique Ovaldé possède un style bien à elle et met en place des thèmes intéressants. Cependant, tout au long du roman je suis restée au bord de la route. Il manque un quelque chose à ce libre car malheureusement il ne me laissera pas de souvenir impérissable.

La mode sous toutes les coutures de Florence Pinaud, éd. Actes Sud junior, 93 p.

Ce  livre jeunesse est parfais pour découvrir tous les aspects de la mode : des plus quotidiens en fonction de diverses civilisations aux plus singuliers chez les grands couturiers. Il brasse énormément de thèmes différents. La mise en page est un sacré point positif puisqu’elle n’est pas sans rappeler les magazines de mode (couverture souple, papier glacé, images d’archives et photographies). Il saura également convenir aux fille comme aux garçons.

Autant en emporte le vent, Tome 1 de Margaret Mitchell, éd. Folio, 475 p.

J’ai fait la découverte de ce grand classique de la littérature américaine. Quelle erreur d’avoir attendu si longtemps! C’est une magnifique fresque du sud des États-Unis pendant la guerre de Sécession (1861-1865). Les personnages sont charismatiques. Margaret Mitchell ne nous épargne aucun détails que ce soit sur les combats, les personnages ou encore les décors et paysages. Un délice!

Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien, éd. Le livre de poche, 371 p.

Une belle découverte que cette petite aventure épique destinée à un jeune public. J.R.R. Tolkien nous offre ici des personnages intéressants dont nous suivons l’évolution à la manière d’un voyage initiatique. Le monde créé est impressionnant de vraisemblance. Vivement le second film de cette trilogie!

Les aventures de Sherlock Holmes #1 : Un scandale en Bohème, La ligue des rouquins, Une affaire d’identité, Le mystère du Val Boscombe de Arthur Conan Doyle, ebook, 132 p.

Un coup de cœur pour ces nouvelles. Arthur Conan Doyle est vraiment doué dans cet exercice. Sherlock Holmes est un personnage toujours aussi fascinant. Nous faisons la connaissance d’Irène Adler… Quelle femme! Les histoires sont prenantes et les chutes excellentes. La suite fin décembre!

L’égorgeur de Westminster Bridge de Anne Perry, éd. 10/18, 380 p.

Un opus malheureusement en dessous du précédent. Malgré un bon début l’enquête piétine pendant un bon moment sans qu’aucun rebondissement ne vienne redonner du rythme au récit. Cependant, Anne Perry reste fidèle à elle-même et nous offre une lecture vraiment agréable et des personnages toujours aussi attachants.

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh, éd. Glénat, 160 p.

Voici une bande-dessinée qui a fait beaucoup parler d’elle puisque adaptée sous le titre La vie d’Adèle. C’est une histoire poignante et tragique sur deux adolescentes (qui deviendront adultes) amoureuses et toutes les difficultés que cela comporte. Le destin ne les épargnera presque jamais malgré quelques courts instants de bonheur. Une belle leçon de vie.

Vingt-sept fois de mes nouvelles de Béatrice Shalit, éd. Julliard, 215p.

Ces nouvelles prennent la forme d’un véritable puzzle de morceaux de vie. La narratrice, Noémi, que nous retrouvons tout au long de ce recueil nous expose des moments mémorables qu’elle a vécu. Elle a le don de se mettre dans des situations pas possibles. C’est doux-amer, touchant, cocasse et drôle. Entre les malheurs et les bonheurs qui font ce que nous sommes comment ne pas se reconnaitre à certains moments dans cette enfant puis cette femme?

LECTURES EN COURS

    

LECTURES PRÉVUES EN DÉCEMBRE

   

   

DU NOUVEAU CE MOIS-CI : UNE LISEUSE!

Donnez moi vos impressions sur tout ceci. Avez vous lu certains de ces titres?

Fanny

Publicités

Un commentaire sur « Bilan de mes lectures ~NOVEMBRE 2013~ / Lectures à venir ~DECEMBRE 2013~ »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s