Le cadavre de Bluegate Fields de Anne Perry

Le cadavre d’un jeune homme est retrouvé dénudé dans les égouts de Bluegate Fields, un des quartiers les plus mal famés de Londres. Une personne est directement soupçonnée et condamnée à l’échafaud. Mais dans la bonne société victorienne où les apparences sont à protéger à tous prix ne se cacherait-il pas une part beaucoup plus sombre ?

Dans l’ensemble, je prends vraiment plaisir à retrouver la plume de l’auteure, ses personnages récurrents, l’ambiance londonienne et victorienne ainsi que les décors et les codes de la seconde moitié du XIXe siècle anglais. L’enquête que mène Thomas Pitt ainsi que la recherche d’indices sont intéressantes surtout lorsque les impasses et les doutes s’installent. J’ai vraiment apprécié que notre héros soit mis face à un nouveau venu carriériste dans la brigade. Ainsi il est mis en position de faiblesse mais réussit tout de même à reprendre le dessus grâce à sa clairvoyance et à son intelligence. Au milieu du roman nous assistons au procès douteux du principal suspect inculpé. C’est un sujet vraiment passionnant car il n’avait été encore jamais traité jusqu’ici dans cette série. Par contre, c’est à ce moment que quelques longueurs s’installent lorsque l’auteure nous passe en revue les différentes journées de procès.

Comme dans Rutland Place, nous avons une prise de conscience de la société dans laquelle les personnages vivent. En effet, Charlotte et sa sœur Emily se mettent en tête de faire changer les mentalités des aristocrates et de leur ouvrir les yeux sur le sort des classes inférieurs et de la misère qui gangrène certains quartiers de Londres à cette époque. J’aime beaucoup ces passages où les femmes prennent la parole et pas simplement pour tenir des propos futiles mais réellement pour une cause importante. Je sais qu’il s’agit d’un roman policier mais j’avoue vouloir un peu plus de descriptions de la vie de ce si charmant couple que forment Charlotte et Thomas. J’aimerais en savoir plus sur eux, sur leur vie antérieure ainsi que sur leur façon de vivre. A voir si par la suite l’auteure saura développer cette facette.

Un sixième tome très agréable à lire comme les précédents avec des nouveautés (le passage du procès notamment). Cependant, j’attends des suivants une démarcation ainsi que davantage de descriptions sur la vie antérieure et présente de Charlotte et Thomas Pitt.

Lu en lecture commune avec Bianca, Sybille, Claire, Soie et Céline.

Lu dans le cadre du challenge Quelques heures avec Anne Perry.

 Fanny

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s