Les Menteuses, Tome 4 : Révélations de Sara Shepard

     

Résumé de l’éditeur : Salut les filles…alors, on ne se quitte plus, on dirait ! Enfin, il s’en est fallu de peu que l’on ne perde notre chère Hanna en cours de route. Je vous avais prévenues. Vous avez essayé de me doubler, j’ai sévi. Action / Réaction. C’est aussi simple que ça. Pourquoi vous acharner à chercher des réponses que vous n’obtiendrez pas ? Quand je vous regarde, j’ai l’impression de voir des insectes qui se débattent dans une toile d’araignée…Vous êtes vraiment pathétiques !
Et votre calvaire est loin d’être terminé. Je me suis promis de faire de votre vie un enfer, et, contrairement à vous, je tiens toujours mes promesses… Juste une dernière chose : n’oubliez jamais que c’est moi qui dicte les règles du jeu !
À bon entendeur, salut !
– A

Une toute petite chronique car il s’agit d’un quatrième tome d’une série dont j’ai déjà chroniqué les tomes précédents. Je préfère faire court et éviter les répétitions inutiles.

J’ai retrouvé nos quatre héroïnes et adolescentes avec un peu d’appréhension je l’avoue. Les tomes précédents n’ont pas vraiment fait avancer l’intrigue. Le manque de rebondissement m’avait en fait pas mal gêné. Mais dès le début, j’ai vite été rassurée rien que par le titre : Révélations. Cet opus nous apporte pleins de réponses. Même s’il existe une suite, la saga pourrait très bien s’arrêter ici.

Les adolescentes sont de plus en plus attachantes. On sent qu’elles se rapprochent pour faire front contre leur ennemi commun. Par contre, j’aurais préféré qu’Emily reste plus longtemps chez son oncle et sa tante très rigides qui ont comme mission de la remettre sur le droit chemin.

La plume de l’auteure est toujours aussi agréable et fluide. Mais la présence de marques à tout va est vraiment gênante… Le suspens est au rendez-vous. Je pense lire le prochain intégrale lorsqu’il sortira.

Malheureusement ce tome clos cette lecture commune qui aura duré pas moins de 3 mois. Je remercie donc Jess pour son contact sympathique et nos échanges.

L’avis de Jess qui le lit en VO :

Récapitulatif des chroniques des tomes précédents:

Jess (VO)

Tome 1Tome 2Tome 3

Fanny

Tome 1Tome 2Tome 3

Fanny

Bilan de mes lectures ~MAI 2013~

Voici mon bilan lecture du mois de mai dont je suis très satisfaite. Je garde un rythme assez constant. Une grosse déception est venue gâcher ma fin de mois malheureusement. Mais ce sont des choses qui arrivent. Dans l’ensemble, j’ai eu des lectures aux genres très variés. C’est agréable de découvrir tout pleins d’univers différents.

Nombre de livres lus : 9

Nombre de pages lues : 2328

(Pour lire les chroniques disponibles, il faut cliquer sur les images)

Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzgerald, éd. Le Livre de Poche, 231 p.

Ce classique américain du début du XXe siècle m’a laissé une impression mitigée. J’ai adoré l’histoire et les descriptions des soirées fastueuses de Gatsby mais le style m’a laissé de marbre.

Insaisissable, Tome 2 : Ne m’échappe pas de Tahereh Mafi, éd. Michel Lafon, 453 p.

Ce second opus a su m’embarquer dans un monde en plein chaos. Les gros points forts sont la plume de l’auteure, les personnages secondaires et le coté super-héros des protagonistes. Le gros point faible est pour moi l’héroïne qui manque cruellement de discernement dans ses choix.

Chocolat de Joanne Harris, éd. Charleston, 388 p.

Ce récit à deux voix a été une belle découverte. Les personnages tout juste arrivés dans une petite bourgade subissent les préjugés des habitants mais trouvent le moyen de les rallier à leur cause. Un roman au final doux amer comme peut l’être le chocolat d’une auteure à la plume délicate avec à la clé un message de tolérance.

 

Demain, j’arrête ! de Gilles Legardinier, éd. Pocket, 405 p.

Voilà un roman feel-good que je conseille à tous et toutes pour cette été. Au rendez-vous, vous retrouverez de l’humour, de la romance, des situations cocasses, des personnages attachants.

Les Menteuses, Tome 4 : Révélations de Sara Shepard, éd. Fleuve noir, 215 p.

J’attendais de ce tome qu’il fasse avancer l’histoire. Il a rempli ce rôle car comme son titre l’indique beaucoup de découvertes sont faites. Je ne sais pas encore si je lirais la suite car j’attends la sortie du second intégrale.

Resurrection Row de Anne Perry, éd. 10/18, 314 p.

Anne Perry devient au fil des livres une valeur sûre pour moi. Ici l’enquête est l’histoire principale. Mais une histoire secondaire est présente axée sur la politique sociale de l’époque victorienne. Anne Perry sait se renouveler au fil des tomes en nous présentant différentes facettes du Londres victorien.

Zelda de Jacques Tournier, éd. Points, 178 p.

Ce livre raconte les dernières années de la vie de Zelda Fitzgerald où elle tombe dans une dépression et une chute qui la mèneront à sa mort. L’auteur s’appuie sur sa correspondance avec son époux F. Scott Fitzgerald ainsi que sur sa rencontre avec la fille du couple. Dommage que Jacques Tournier nous expose seulement les faits sans nous apporter d’explications plus poussées.

D, Tome 1 : Lord Faureston de Alain Ayroles (scénario), Bruno Maïorana (dessin) et Thierry Leprévost (couleur), éd. Delcourt, 64 p.

Cette bande dessinée m’a beaucoup plu. Entre le contexte victorien, le mystère autour d’une créature fantastique et la romance j’ai été comblée. En espérant que le second tome soit à la hauteur.

On a de la chance de vivre aujourd’hui de Kate Atkinson, éd. de Fallois, 150 p.

Je ne dirais pas grand chose sur ce livre puisque ma déception a été grande et que je l’ai abandonné au bout de 80 pages. Le style de l’auteure m’a déplu, les histoires sont assez brouillonnes. Les messages et la façon de voir les choses de Kate Atkinson ne m’ont pas touché et sont très loin de mes préoccupations.

LECTURES EN COURS

    

Le mois de juin sera placé sous le signe des lectures anglaises dans le cadre du mois anglais de juin avec de belles lectures communes et découvertes en perspective. Mon billet de participation :

Fanny

Du nouveau dans ma PAL #3

Bonjour à tous,

Je vous retrouve ce soir pour vous présenter les petits nouveaux qui sont arrivés dans ma pile à lire. Ils sont assez nombreux mais certaines acquisitions datent de plusieurs semaines.

Achats pour le mois anglais

J’ai hâte de tous les découvrir. J’ai beaucoup entendu parlé des deux premiers. J’espère faire de belles découvertes.

Achats neufs

Une fois le premier tome terminé je n’ai eu qu’une envie : me procurer le second. C’est chose faite mais il devra attendre la fin du mois de juin et donc la fin du mois anglais.

J’ai craqué sur ce livre car l’auteur, Stéphane Soutoul, m’a fait une très bonne impression aux Imaginales et aussi parce que Coquelicote ne m’a dit que du bien de cette série. Je suis presque certaine de faire une belle découverte.

Achats d’occasion

Le premier a déjà été dévoré. Le second devra être lu pour le 1er juillet en lecture commune. Anne Perry devient une valeur sûre pour moi.

Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre avec ce titre. Mais il m’attirait en librairie. Affaire à suivre donc.

En avez vous lu certains? Qu’en pensez vous? Je vais essayer (j’ai bien dit essayer…) d’être sage car entre les services presse, ces acquisitions et celles des Imaginales j’ai de quoi tenir quelques mois.

Fanny

Resurrection Row de Anne Perry

41YmdCnj3EL

Voici mon premier billet pour le mois anglais! Que les réjouissances commencent!

Avant de créer ce blog, j’avais lu les trois précédentes enquêtes de Mr et Mrs Pitt. J’ai donc pris le train en marche pour cette lecture commune du quatrième opus. J’en ai également profité pour m’inscrire au challenge de Syl Quelques heures avec Anne Perry. Quel bonheur de retrouver Anne Perry et ce couple atypique que forme Charlotte et Thomas. Je me suis régalée!

L’histoire principale met en scène un enquêteur, Thomas Pitt, et son épouse, Charlotte, qui tentent de percer les mystères de crimes dans le Londres victorien. Ici plusieurs évènements sordides surviennent. En effet, des cadavres sont déterrés. Qui a pu faire une chose pareille? Et pourquoi? Ces découvertes vont ébranler toute la bonne société londonienne mais pas que… Une autre facette beaucoup plus sombre et scabreuse de la capitale anglaise nous est présentée.

Ce roman comporte également une histoire secondaire davantage politique et sociale en rapport avec les hospices et les nombreux nécessiteux qui peuplent Londres à cette époque. Les grands problèmes exposés sont les maladies, les habitats plus qu’insalubres, le travail des enfants et j’en passe. En effet, certains personnages vont mettre leur notoriété et leur position sociale à profit pour tenter de faire passer une loi à la chambre des lords.

Le couple est toujours aussi attachant. Anne Perry sait maintenir le suspens jusqu’au bout et emmener le lecteur sur de fausses pistes. Tous les suspects ont une bonne raison de devenir coupable. Le dénouement est comme toujours surprenant. Dans ce roman les quartiers chics et les bas-fonds s’entremêlent. Quel plaisir de retrouver l’époque victorienne, ses costumes et ses décors!

Encore une belle et très agréable lecture. Anne Perry sait se renouveler dans chacune de ses enquêtes.

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Bianca, Céline, Claire.

Lu dans le cadre du challenge Quelques heures avec Anne Perry organisé par Syl.

Lu dans le cadre du mois anglais de juin 2013 organisé par Titine et Lou.

 

Fanny