Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzgerald

81lc6Ave+5L

Tout d’abord je vais faire mes remerciements à ma collègue de blog et à une autre amie qui m’ont offert ce livre pour mon anniversaire en octobre 2012. Oui je sais, c’est une honte de l’avoir laissé de côté tout ce temps…!

Nous sommes au début des années 20 aux États-Unis. Nick s’installe à Long Island. Un voisin mystérieux dont tout le monde parle est installée à coté de chez lui et organise d’énormes fêtes. Il va faire sa connaissance et va s’attacher à ce personnage complexes et aux multiples facettes qui semble cacher bien des secrets.

Ma lecture a mal débuté puisque les cinquante premières pages ne m’ont guère convaincu. Mais à partir du moment où notre héros fait la rencontre de Gatsby, ce roman devient tout de suite plus intéressant même si ce personnage ne m’a pas paru sympathique du tout. Il est froid et souvent distant comme la plupart des personnages secondaires. Par contre, ce qui est vraiment intéressant avec lui c’est tout ce mystère qui l’entoure. Qui est-il? D’où vient? Comment a-t-il accumulé toute cette richesse? La fin ne nous apporte pas beaucoup de réponse. Ce roman parle beaucoup d’argent et d’apparence. J’ai trouvé que les personnages manquaient cruellement d’humanité.

J’ai aimé le fond, l’histoire et ces destins tragiques et brisés. Le récit est assez lent mais des rebondissements viennent redonner du rythme. Ce que j’ai le plus apprécié et dégusté ce sont les descriptions des soirées folles et fastueuses organisées par Gatsby dans sa villa à Long Island. Toute cette profusion et cette richesse étalée aux yeux de tous comme pour prouver quelque chose. C’est là que j’ai pris le plus de plaisir dans ma lecture ou où j’ai été plongée dans cette époque.

Le style de l’auteur ne m’a pas emballé et m’a paru par moment décousu. J’ai souvent eu besoin de relire les phrases que je venais de lire chose qui ne m’arrive que très rarement. Ce n’est qu’à la fin lorsque les événements s’emballent que ma lecture est devenue fluide.

A la lecture de ce roman, j’ai souvent eu l’impression qu’ils se cachaient beaucoup de messages entre les lignes sans pouvoir les atteindre. Au final cette sensation m’a un peu frustré. Mais le fait d’avoir lu le livre Z, Le roman de Zelda, biographie romancée de Zelda Fitzgerald et par extension de F. Scott Fitzgerald, m’a permis d’un peu mieux comprendre les motivations de l’auteur d’écrire un tel livre.

Malgré une lecture en demi-teinte et des questions auxquelles je n’arrive pas à répondre, je suis très heureuse d’avoir découvert ce classique américain du début du XXe siècle. J’en retiendrais surtout le personnage de Gatsby très mystérieux et les descriptions qui m’auront entrainé dans le faste des soirée de Long Island. Par contre, j’ai vraiment hâte de découvrir l’adaptation de Baz Luhrmann qui m’enthousiasme de plus en plus.

Mon avis sur l’adaptation de Baz Luhrmann :

Voici l’avis D’une berge à l’autre qui a éclairé ma lanterne sur ce roman :

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Bianca et Claire.

Lu dans le cadre du Challenge « Les 100 livres à avoir lu » organisé par Bianca.

Fanny

Publicités

2 commentaires sur « Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzgerald »

  1. Je serais intéressée de voir la comparaison avec le livre Z, si cela permet de mieux appréhender Gasby… Qui, comme toi ne m’a pas emballé, en, en fait, m’a emballé de moins en moins au fil de ma lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s